Forum

Sujet publié le 06/01/18 à 14:43 par :

LUISA07
Homme 60 ans bi / Femme 55 ans bi

Il y avait déjà plusieurs semaines que nous discutions sur le net avec un couple quand enfin nous nous sommes décidés, un soir, pour un petit café. L'ambiance était et Sandra se trouva à l'aise rapidement, elle qui avait longuement hésité à se lancer dans l'aventure. Elle craignait les jeux de D/S qu'elle imaginait BDSM, mais pas Soft

Les hommes étaient sortis fumer une cigarette et, face à face, nous nous sommes laissé aller à nous livrer un peu plus. Je la croyais plus grande? elle me pensait plus forte? et elle m avoua qu'elle craignait de nous voir, mais qu'elle ne regrettait pas. Les hommes nous ayant rejoint, nous décidions de nous revoir un geek end suivant, dans un gite en montagne.

Ainsi un samedi, nous nous retrouvions dans un petit chalet très sympa en bordure d'un village. Luigi et Michel sont descendus au village, faire quelques provisions et nous avons défait nos maigres bagages. Comme je mettais sur cintres mes tenues pour le soir, elle fut stupéfaite d'une petite robe rouge ouverte aux hanches, et décolleté hyper plongeant et me demanda si je voulais la lui prêter, ce que je fis volontiers. Vive ces tailles uniques

Du coup, je lui montrais aussi les tenues de Luigi, jupe large et pull de dentelle lui confirmant que mon chéri se féminisait parfois, pour me préparer à manger par exemple. J'appris que c'est comme cela qu'elle et Michel jouait aux jeux de domination, mais elle n'avait jamais osé m en parlé.

Nos deux hommes arrivés, nous leur suggérons de cuisiner pour le geek end, et qu'ainsi nous pourrions nous relaxer Sandra et moi
- Bien, je me propose comme cuisinière ? dit Luigi
- Et moi la petite serveuse ? compléta Michel

Et nous deux d'être d'accord dans un grand éclat de rire. Direction les chambres pour revenir, chacune avec le cintre portant les tenues féminines de nos chers et tendres. Loin d'être étonnés, les voilà partis dans le coin nuit. Le bruit de talons dans l'escalier de la mezzanine nous fit tourner la tête. Luigi, élégant malgré sa taille forte, en jupe fendue, bas noirs, boxer de dentelle rouge et son pull ajouré, et Michel, plus fin dans un superbe petit kilt avec un chemisier ouvert, petites mules Ecossaises

Ils vinrent se présenter et nous les avons caressés sans ménagement, Sandra glissant sa main sous la jupe de Luigi, et moi câlinant la poitrine épilée de son mari. Luigi avait poussé le jeu jusqu' a mettre sa cage, et Sandra en fut agréablement surprise. Puis ils sont passés en cuisine, et nous les avons accompagnés en nous asseyant derrière le petit bar.

- Avec une taille de bourdon comme ça, la cuisinière doit être un cordon bleu ! disait Sandra en rigolant

- La petite serveuse me tente aussi !je surenchérissais

On riait avec eux, puis Michel dressa la table. Tandis qu'il posait les couverts je me suis mise derrière lui, le saisissant par les hanches

- Han ! Han ! et si on était des mecs, et vous des gonzesses
-
Chaque fois qu'il amenait quelque chose, je lui passais la main sur les fesses, et Sandra, complètement libérée avait posé son pied sur la cage de mon mari pendant qu'il mangeait, lui arrachant de temps à autre une petite grimace, car elle n'avait pas encore le sens de la force dans son talon

Le repas fini, nous avons continué la domination pour nous distraire. Je poussais donc nonchalamment mon verre de vin presque vide, qui se renversa sur le bar. Michel se précipita pour essuyer

- Merci Mademoiselle ? j éclatais de rire en palpant ses fesses
Sandra, elle laissa tomber sa serviette

- Madame, fit elle en pointant Luigi, ma serviette

Et de lui rapporter une autre serviette de papier. Ses jambes croisées très haut tapotèrent la cage. Ils entreprirent la vaisselle, et je posais enfin ma main sur la cuisse de Sandra, qui se retourna brusquement vers moi. Aie j'allais tout faire foiré !

Au contraire, elle fit de même, et je compris qu'elle attendait deca depuis longtemps, car elle m embrassa dans le cou. Mes mains glissèrent sur ses hanches nues, et mes doigts remontaient vers ses seins volumineux, quand je sentis la sienne ouvrir ma chemise de dentelle noire. Nos deux bouches se croisèrent et nos langues se sont mêlées. Nos hommes nous fixaient ! Michel étant ahuri !

Nous somme parties main dans la main sur le canapé, et nos ébats reprirent plus chauds encore. Luigi apportât 4 flutes, et une bouteille de champagne. Michel s approchât du canapé

- Laisse-les ! elles sont si belles, et puis elles sont parties la

Luigi savait que les hommes n'étaient pas souhaitables en effet dans les ébats de deux femmes. Ils nous admirèrent donc, appréciant nos baisers, nos langues qui tournaient sur nos tétons tendus, et leurs mains ouvrirent les pantalons, quand nos bouches léchèrent délicatement les vulves de nos corps inversés.

Nous étions proches de l'orgasme, et dans la musique douce, deux murmures s'élevèrent, langoureux, puis deux longs soupirs, nif des gémissements qui grandirent simultanément ! Au final deux cris

- Ouiiiii ! oh ! Sandra tu es géniale ! ouiiii ! nonnnn ! sii !encore

Et une autre plainte en réponse, en écho aux miennes

- Ohhh ! ouiii ! c est bon ! Lisa je craaaque ! ohhhhhh ! ouiiiii

Et son corps retomba sur le mien, à bout de souffle. Ils eurent la délicatesse de nous laissé reprendre nos esprits en allant fumer leur cigarette sur la terrasse. Enfin nous sommes sorties de notre léger coma sexuel, et avons rejoints nos deux « lopettes » assis sur le balcon. La nuit était claire, et la vallée brillait de mille feux

- Petite salope ! tu as jouis comme une folle, toi qui ne voulais pas de femme, en fait tu es une grosse gouine ! dit Michel

Sandra ne répondit pas, presque gênée. Je pris aussitôt sa défense et saisit Michel par le sexe, pressant sa tige sous son kilt

- Excuse-toi de suite ! la petite pute c'est toi ! si tu lui avais demandé ses envies, au lieu de lui imposer les tiennes

Je le fis mettre à genoux sur le balcon, et exigeais a nouveau

- Demande pardon à Sandra, ou tu vas gouter à ma cravache

Je savais qu'en disant cela, il ne s excuserais pas, car j'avais pas mal causé avec lui sur le site, plus qu'avec sa douce épouse. Je suis donc rentré, et suis revenue avec une laisse et un collier que je lui passais au cou, tendant la cravache à sa femme.

Je le ramenais au milieu du séjour, et d'un claquement de doigts il se mit accroupis à terre. Je relevais son kilt, offrant son petit cul aux férules que tenait sa chérie.

- Dix coups et tu comptes ! grossier personnage ! lança Sandra
-
Schlick ! Un ! Schlick ! Deux ! Schlick !trois ?? I DIX

- Oh ! mais tu es une sacrée dominatrice ! fit remarquer Luigi
-
- Comment, toi aussi tu en veux A genoux ! Sandra excitait

Luigi se mit à quatre pattes, et de même je baissais sa jupe, dévoilant ses bas et son boxer que je lui glissais a mi cuisses. Et les coups tombèrent, vifs, secs. Sandra frappait fort !!!!

- MARQUISE ! s écriât mon homme en se relevant. Son Safed Code

Sandra était stupéfaite, gênée, honteuse. Elle me regarda, ne sachant que faire. Elle en jeta la lanière de cuir sur la table basse

- Ce n'est rien, ma chérie ! soit plus soft ! la cravache ne doit pas faire mal, mais au contraire aiguiser l'excitation de la dominatrice et du soumis. A genoux Luigi ! dis-je pour conclure

Il s agenouilla à nouveau présentant ses fesses rebondies. Je pris la baguette et lui tapotais son fessier, puis la rendais à Sandra qui du coup, rassurée, le fouetta en l'obligeant à compter

- Schlick ! Un ! Schlick ! Deux ?? dix !

Luigi resta à terre, parfait dans son rôle de lopette soumise

- Maintenant, lèche les talons de maitresse Sandra !

Joueur, il s approchât du fauteuil ou elles étaient assise, et commença à sucer la pointe de son talon, puis le bout de l'escarpin. Derrière lui je massais son fessier en fixant la jeune dominai !

- Tu veux peut être le prendre, Sandra ! qu'en penses-tu

Elle me fixa surprise ! Son mari encore plus étonné semblait rayonner déjà de plaisir à l'idée de la voir prendre mon mari !

Je lui tendais mon double gode, elle hésita puis en glissa sa partie dans son sexe déjà humide. D'un claquement de doigts, je désignais à Michel de lubrifier Luigi, et je passai un gant de latex

Un doigt, tout en fixant Sandra, un second en fixant Michel, et un troisième en souriant à la belle qui caressait le manche de silicone qu' elle découvrait pour la première fois sur elle

Elle s'approcha, et Luigi gémit simplement « « en douceur « «

L'autre extrémité du sexe pourpre s enfonça timidement, et rassuré, Luigi se libera et elle fut au fond de mon chéri. Saisissant ses hanches, elle commença son va et vient à genoux derrière lui. Les yeux mi-clos, elle gouttait à sa première sodomie sur un homme, et je me mis à son dos pour palper ses seins et me coller à son rythme. Je mis en route le vibreur et reposait la télécommande sur la table. Elle respirait fort.

- Vas-y ! jouis ma belle ! goutte à ce plaisir !

Son va et vient d intensifiait, et à chaque cognement de sa vulve contre le cul de Luigi, le manche de caoutchouc l'emmenait plus haut. Ma main sous ses cuisses sentis la mouille qui s'échappait. Je la laissais, elle allait jouir, et je me mis près de Michel.
- Regarde, elle va avoir un orgasme ! je murmurais à son oreille

- Tu crois ! je ne l'ai jamais vue comme ca

Sa vulve humide contre les fesses de Luigi faisait un bruit sensuel, et soudain elle se raidit ! Michel me saisit le bras ! Il venait de comprendre

- Hummmmmmm ! mouiiii ! ohhhhhh ! ahhhhhhh !

Entre ses jambes, il vit ruisseler sa petite fente, lentement, a cyprine s'écoulait sur sa cuisse, et se rependait à terre. Elle s'appuya sur le dos de Luigi, a bout de force, secouée de petits soubresauts. Je le retenais à nouveau

- Laisse-la jouir ! Viens ! et je l entrainais sur la terrasse pour fumer une cigarette.

Il n'avait jamais vu sa femme couler de la sorte. M expliquant que de sa langue il la faisait mouiller, crier, mais jamais il ne l'avait vu verser son ventre ainsi. Sandra se laissa lisser à terre sur le côté et Luigi se redressa.

- Quand elle se releva, je t'amènerais et tu lécheras ! le sol puis ses cuisses ! offre lui ton amour pour ce qu'elle vient de vivre

Sandra, repris ses esprits et se hissa sur le fauteuil. Elle regardait la tache sur le parquet, et j ouvris la porte. Michel s'avança à quatre pattes, et vin lécher le sol, se délectant. Puis il remonta ses cuisses. Elle le sera fort contre elle, leurs deux bouches mêlées dans un baiser humide
Je pris Luigi par la main et nous sommes montés sur la mezzanine. Plus tard, ils sont montés aussi car je les ai entendus dans l'escalier. Je m'endormis, satisfaite.

Le lendemain matin, nos deux hommes sont allés faire un tour au village. Petits pains et croissants tout chauds. En prenant le café, Michel rigolant fit remarquer que lui et moi n'avions rien fait la veille.

- Sois sans crainte je suis sure que Sandra a envie de le partager avec toi, aujourd'hui ! Moi, tu sais, tu ne t'en as pas rendu compte, mais mes cuisses coulaient aussi hier soir.

Et je lui montrais mon talon, ou la coulée blanchâtre avait fini par sécher. Plus tard dans la matinée, Sandra le pris, contre le bar, et Luigi sur mon ordre se mit à sucer son mari. Et ce fut une explosion de plaisir pour les trois, Luigi venant partager avec moi, la semence de Michel.

Depuis, il nous arrive elle et moi de faire du shopping le samedi, et nos hommes boivent le café ou mangent ensemble de temps à autre. Bref de nouveaux amis ! Convaincus eux aussi que les jeux D/S sont sublimes et plein de délicatesse quand ils sont pratiqués de facon soft

Samedi 6 Janvier 2018 à 20:25

JeyCandau
Homme 45 ans

Vous me régalez de vos récits illustrés Luigi et Luisa...

Samedi 6 Janvier 2018 à 21:23

Alexos69
Homme 25 ans

j'aime vos récits

Samedi 6 Janvier 2018 à 22:20

Blacki34500
Homme 24 ans

Superbe chatte dégoulinante

Mardi 10 Juillet 2018 à 10:43

Franmatin26
Homme 44 ans

Décidément, j'aime votre univers !

Jeudi 6 Septembre 2018 à 19:00

Vidourle
Homme 53 ans

délicieusement coquin

Poster une réponse
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilAJAX13200
picto profil
picto profilLinda59
picto profil
picto profilChristelleSM
picto profil
picto profilAmazone67
picto profil
picto profilEdetdidier
picto profil
picto profilZenone
picto profil
picto profilJules72
picto profil
picto profilFrance27
picto profil
picto profilmvkl67
picto profil
picto profilBukkake94450
picto profil
picto profilelsoum
picto profil
picto profilYolandi
picto profil
picto profilbayves
picto profil
picto profilZzcouplezz
picto profil
picto profilCouple77200
picto profil
picto profilJujunicoToulon
picto profil
picto profilSophy85
picto profil
picto profilpassion8306