Connexion Inscription

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

une soirée bien remplie

Il y a déjà quelques temps je suis allée en boite échangiste avec Fabrice un copain de l'époque avec lequel Pierre, mon mari, me laissait sortir ainsi que d'un couple d'amis, Florence et Alex. Je suis incapable de me rappeler le nom de la boite, je me souviens seulement que c'était du côté de Cannes.
Dès que nous sommes arrivés, après nous être installés et après avoir commandé les boissons, Fabrice a flashé sur une blonde, il s'est tourné vers moi et m'a dit : « Viens ! On y va ! » Et il m'a planté là, pour aller la rejoindre et est allé danser à côté d'elle. J'ai trouvé son attitude à mon égard désobligeante donc je ne l'ai pas suivi. Je ne l'ai pas suivi parce que je ne suis pas un petit toutou à qui on donne des ordres. Je suis donc montée avec Florence et Alex aux coins câlins. Quelques couples faisaient l'amour dans le silence religieux qui règne dans ces endroits-là. Florence a commencé à me caresser et à me lécher. Alex s'est assis sur une banquette en cuir qui faisait toute la longueur de la pièce. Je me suis alors agenouillée devant lui et j'ai commencé à le sucer. J'étais donc à genoux, sa queue dans ma bouche? Au bout de quelques minutes, j'ai senti une bite me prendre, je suçais toujours Alex , puis il y en eut une autre et une autre et une autre? Je suçais toujours Alex pendant que les mecs se succédaient l'un après l'autre, en moi..
Il y en eut beaucoup? A un moment, Alex a repoussé ma tête et m'a dit : Arrête ! Je n'y arriverai pas, ils me déconcentrent? » Je lui ai répondu, la bouche pleine : J'arrêterai quand tu éjaculeras ! » Les hommes ont continué à me prendre. Ils faisaient la queue, si je puis dire? Pendant qu'ils me baisaient, j'ai joui deux fois, une affaire de rythme, de cadence, je suppose? Au septième mec, Alex a éjaculé. Je me suis relevée, les genoux douloureux. Alex était gêné et m'a dit « Pardon, Alice, pardon? » « Pardon ? Pourquoi ? » «  Pour avoir été aussi long? »
Je lui ai souri et l'ai rassuré. Ce n'est pas contre lui que j'étais en colère, c'était contre Fabrice? Lorsque je me suis relevée, je me suis aperçue qu'il y avait un videur qui surveillait la scène, dirigeant les opérations. Normal, avec tous ces hommes en rut qui commençaient à s'énerver, voulant passer les premiers pour me tirer?
Nous allions redescendre tous les trois, Alex, Florence et moi, lorsqu'un couple s'est avancé vers nous, une adorable blondinette m'a prise dans ses bras et m'a dit : « Ma chérie, qu'est ce qu'ils t'ont fait tous ces méchants messieurs ! » puis elle s'est tournée vers son mec et lui a dit « Prends-là ! ». (J'ai oublié de dire que pendant la séance de pénétration, ça a fait spectacle et personne ne perdait une miette du déroulement de la chose).
Alex et Florence sont redescendus, moi, je suis restée avec le couple et nous avons fait l'amour tous les trois. Son mec m'a prise, c'était donc le huitième de la soirée.

Ce que je ne savais pas, c'est que Fabrice m'avait vue me faire baiser par tous ces mecs. Forcément, la tête entre les jambes d'Alex, je ne voyais pas grand-chose de ce qui se passait autour de moi.
Il était furieux ! Le retour en voiture fut des plus pénibles. Il m'a traitée de tous les noms. Il m'a dit que j'étais une salope ! Une pute ! Que je n'avais même pas vu la tête des mecs qui me baisaient (M'en fous) Que c'était peut-être des gros porcs ! (M'en fous !) Qu'ils étaient peut-être sales ! (Ils ont tous mis un préservatif, c'est tout ce que je leur demandais !).
La logique masculine m'échappera toujours. Combien de fois, ne l'avais-je pas entendu me dire : « Si j'étais une femme, je n'arrêterais pas de me faire baiser et je m'en donnerais à coeur joie ! ». C'est pour cette raison que lorsqu'il m'a demandée, indigné : « Comment t'as pu me faire ça ? » Je lui ai répondu : « Je m'en suis donné à coeur joie? ».
Je ne suis pas sûre qu'il a apprécié ma boutade?

Tout ça pour dire que je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire.
Je suis à l'écoute des autres mais pas à leurs ordres. On peut me demander, me suggérer, m'appâter, me prier, me supplier, je consens ou pas. Je suis de nature souple et agréable, puisque j'aime donner du plaisir aux autres.

Mais à un ordre, je n'obéis jamais !

J'ai oublié de dire, lorsque nous sommes allés au vestiaire récupérer nos manteaux, le videur m'a tendue une carte avec marqué dessus : « Entrée gratuite », il m'a également adressé un large sourire en me disant « Revenez, quand vous voulez.. » Ben voyons !

Ah oui autre chose encore, en rentrant j'ai tout raconté dans le moindre détail détail a Pierre qui m'a dit tu es vraiment une putain, je t'adore et il m'a encore baisée... c'était le neuvième.

Florence m'a téléphonée le lendemain matin pour me dire que Alex était désolé, que c'était à cause de lui si?
Je crois que c'est lui qui a le plus mal vécu cette soirée?
photogray
photogray
5318 km, Homme 69
publié il y a 5 ans
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
photogray
photogray
il y a 5 ans
C'est un récit véridique à 98% écrit par Alice (seuls les noms des participants et des lieux ont été changés)
Répondre
hedolib27
hedolib27
il y a 5 ans
ce récit laisse paraitre cette authenticité. Une belle revanche d'une coquine. A méditer pour tous les hommes un peu trop sûrs d'eux...
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.