Connexion Inscription

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

Une petite faim

C'était l'été, mon snack était ouvert, je travaillais à façonner ma pâte à pizza devant la fenêtre ouverte, pour profiter du courant d'air qui me rafraîchissait.
Le camping était quasi-désert, ceux qui n'étaient pas à la plage devaient sûrement faire la sieste sous leur auvent.
Une femme moulée dans un paréo se présente alors devant moi. Je l'ai remarquée depuis quelques jours, sa silhouette est plantureuse et sa démarche très féminine, elle a cette ondulation naturelle des femmes aux hanches larges et au buste avantageux. Mais là elle est plantée devant moi, c'est une cliente, et je ne peux laisser traîner mes yeux sur ses gros seins dont les bouts pointent sous le tissu léger, sans passer pour un gros vicieux. L'envie ne m'en manque pourtant pas, depuis le temps que je la mate lorsqu'elle remonte du bloc des douches, nouée dans sa serviette serrée sous les bras. Je rêve de dénouer son lien et libérer ses globes énormes pour que ses tétons me regardent fixement. Ils sont juste à la bonne hauteur, car mon restaurant est plus bas que le terrain, et elle me domine idéalement. Par transparence, je vois que sa taille est fine. Elle est vraiment gracieuse, de belles rondeurs sur un corps musclé, on dirait une pin-up des années cinquante.
"Bonjour jeune homme, que faîtes-vous?
-Bonjour Madame, je prépare les pâtons pour les pizzas de ce soir.
-Ah? Et il faut les tourner comme ça?
-Oui, je dois les façonner pour qu'ils soient bien ronds."
Et là, une idée en un éclair, pour choquer la dame et voir si elle reçoit le message, j'ajoute:
"Le chef qui m'a appris ce geste, m'a conseillé pour m'en souvenir, de faire comme avec les seins d'une femme....
-Oh! Un caresseur, très intéressant."
Et elle disparaît, me laissant dans une analyse de ses mots complètement suggestive.
Mais les pâtons doivent être protégés de la chaleur, aussi je me reconcentre sur mon travail et je reprends l'ouvrage.

Une demi-heure plus tard, je suis passé à une autre tâche, et la revoilà avec sa voix sensuelle.
"Vous avez terminé vos palpations jeune homme?"
J'essaie de demeurer professionnel parce que je sens qu'elle me plaît tellement, que si je la garde à me faire la causette, je ne vais pas pouvoir avancer dans ma mise en place, et lui réponds:
"Oui Madame. Vous désirez quelque chose?
-Un petit quatre-heure....dans les 35 ans."
Et elle re-disparaît....
Punaise....Là, elle me cherche. Je me penche par-dessus mon marbre et la regarde tourner du cul pour s'éloigner. Mazette quel popotin! Je la veux, avec sa carrosserie de playmate de magazine, ses gros seins, sa bouche bien dessinée, ses yeux bleus comme le ciel, sa longue chevelure brune, et son appétit de grande gourmande.... Visiblement c'est maintenant qu'il faut répondre à son appel. Chaude comme elle est, si je ne l'attrape pas maintenant, je vais le regretter toute la nuit. Je saute par la fenêtre et la rattrape.

"Non mais attendez, vous passez vos journées à mettre le feu au camping, ou vous assumez ce genre de provocation?
-Vous avez peur du feu, monsieur le cuisinier?
-Pas du tout, c'est même mon allié. Je m'en sers pour vous régaler.
-Et vous souhaitez me régaler?
-C'est quel genre de faim que vous cherchez à combler?
-Je vous fais confiance, Chef!
-Vous voulez goûter à la réserve spéciale du patron?
-Je ne demande pas mieux.
-Dans cinq minutes, derrière. Poussez la porte."
Et là je me barre sans attendre la réponse.

Trois minutes plus tard je suis dans la réserve, on ne peut me voir depuis le comptoir. J'attends, la queue à la main, déjà motivée par l'espoir que la porte s'ouvre...
Et elle s'ouvre! Entre comme une morte de faim, cette créature sublime qui referme rapidement, s'agenouille aussitôt et débarrasse mon membre de ma main superflue pour prendre le relais et y adjoindre sa bouche goulue, chaude et entreprenante. J'ai tiré le paréo comme j'ai pu, pour relever le tissu vers le haut et dévoiler sa croupe. Quelle salope! Même pas de culotte! Voyant que j'en veux à ses formes, elle se relève et me fixe:
"Tu en veux?
-Oui, tout! Tu n'es pas venue pour un touche-pipi?
-Exact, je veux ta queue et ton foutre".
Et elle lâche le tissu. Oh, la vache! Quelle femme superbe! Tout à fait généreuse et attirante, les seins au vent et la foune déjà brillante. Elle reprend son exercice de pompage tandis que je la doigte, à présent étendu sur le sol où j'ai mis une double couverture de secours. C'est inutile, elle est déjà trempée. Elle s'empale bien vite sur mon gland, et fait disparaître la tige aussitôt, mais fatigue rapidement. Je la fais mettre à quatre pattes, et je lime, je lime, je lime. Ses gros nichons n'en peuvent plus de balloter, j'en saisis un mais il est trop gros, impossible de calmer le jeu. C'est délicieux, cette fille sublime a passé huit jours à défiler devant ma boutique, et avant de partir, elle vient me gratifier d'un magnifique accouplement. Je bande comme un taureau, je la prends comme elle aime, je n'arrête pas de m'extasier sur sa plastique. Elle est ravie, moi aussi et je ne boude pas mon plaisir. Toujours pas un chat au comptoir, je continue de plus belle. Elle me demande alors:
"Tu en gardes pour ce soir?
-Mais....et ton homme?
-Il veut que tu me remplisses."
Alors là....Si monsieur est heureux d'être cocu (que ne l'ai-je envié toute la semaine d'avoir une femme pareille dans son lit!), je vais lui faire plaisir aussi! Et je lâche les chevaux, je saillis Madame d'une pénétration de libération, et déverse en elle toute ma semence disponible. Quelques minutes pour faire des bisous, elle se "rhabille", et s'éclipse en me lançant un "à ce soir", qui m'invite à reprendre des forces, promesse d'une nuit encore plus torride...
Je la regarde partir en remarquant que sa cuisse droite arbore un mince filet de sperme, probablement destiné à satisfaire une petite soif....
Artoutan
Artoutan
5823 km, Homme 51
publié il y a 8 ans
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
Artoutan
Artoutan
il y a 8 ans
Ravi que cela vous plaise. Et il y a une suite...
Répondre
Bobby77410
Bobby77410
il y a 8 ans
Oh oui la suite...
Répondre
gbhot68
gbhot68
il y a 8 ans
Super alors vivement la suite...
Répondre
Colamco
Colamco
il y a 8 ans
Je découvre le récit..prometteur
Répondre
smack
smack
il y a 7 ans
Belle histoire érotique , on attend la suite ........
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.