Connexion Inscription

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

Surprise champêtre

Soyons honnête, laquelle d'entre nous n'a jamais rêvé de faire l'amour avec un inconnu ou avec un homme que l'on ne voit pas.
Après cette simple phrase, beaucoup de femmes voient parfaitement de quoi je parle. En effet, nous l'avons toutes imaginé plus ou secrètement, sans forcément avoir une idée précise du lieu, des conditions de cette rencontre ni de l'homme ou au contraire certaines ont parfaitement imaginé dans les moindres détails leur fantasme trop souvent inavoué. En ce qui me concerne, j'en avais parlé à mon mari en disant que cela faisait partie d'un de mes fantasmes, ce qui était le cas. C'était assez flou dans mon esprit, mais il m'arrivait d'y penser parfois tout en me caressant. Ce n'était que cérébral, étant bien dans mon couple et dans ma vie amoureuse et sexuelle, il n'était pas question que je cherche d'une façon ou d'une autre à provoquer cette situation. Mais, tout çà, c'était sans compter sur mon coquin de mari. Un dimanche de mai, juste après le déjeuner, il me dit : « on va faire un tour au lac pour profiter du beau temps ». Bien sur pourquoi pas. Je suis tout de suite partante et alors que je monte pour me préparer, il me dit : « mets une robe, la grise celle que j'aime bien ». Après un bref temps d'arrêt, je monte me préparer et enfiler la robe tant demandée. Il s'agit d'une simple robe portefeuille, mi cuisse, laissant apparaître ma poitrine disons généreuse. Eh oui quand on fait 95E, on peut parler de généreuse. Evidemment, toutes les femmes savent qu'on ne sort pas ni coiffé ni maquillé et de fait, je me suis faite un peu attendre. Après plusieurs appels de mon mari, je finis pas descendre car enfin prête. Mon mari me fait un « wouah » dont il a le secret en se penchant dans mon décolleté pour voir quel soutien gorge je porte. Je lui dis qu'il n'y avait pas d'urgence, que l'on était dimanche et que le lac n'allait disparaître. Une fois la maison fermée et avant même de monter en voiture, il me dit « tourne toi ». Je demande pourquoi bien sur et au second « tourne toi » j'obtempère. Là mon mari me place un bandeau noir sur les yeux et le noue sans trop le serrer puis me guide jusqu'à la voiture pour m'asseoir et me fermer la porte. Le temps que mon mari fasse le tour pour fermer le portail et s'installer au volant, çà cogite dans ma petite tête. Pourquoi m'a-t-il bandé les yeux ? Pourquoi cette robe ? Qu'est ce qu'il a encore imaginé ce coquin? A cet instant précis, je suis à la fois inquiète et excitée. Dans un premier temps, je me dis qu'il va m'exhiber je ne sais où et devant je ne sais qui. Etant très timide par nature, je n'ose pas trop me montrer en public ou à des inconnus. C'est donc la 1ère idée qui me traverse naturellement l'esprit. Nous partons et n'y voyant rien, j'essaie de visualiser le trajet que l'on fait, mais ce n'est pas facile du tout. Au début si, mais plus on roule, moi je situe où nous trouvons. Par parfaire le tout, il me dit faire des détours et plusieurs tours dans certains ronds points. Très vite je suis perdue et j'abandonne aussi rapidement l'idée de savoir où l'on va mais me demande plus pour faire quoi. A un moment donné, la voiture ralentie j'entends un clignotant, on tourne et la voiture s'arrête enfin. Bizarrement mon mari ne coupe pas le moteur, met le frein à main. J'imagine donc que l'arrêt n'est que momentané. Aussitôt je sens ses mains, une dans mes cheveux et une sur ma cuisse gauche qui me caresse délicatement du bout de doigts tout en remontant vers ma poitrine et mon cou. Il finit par m'embrasser en m'effleurant juste de sa langue puis à pleine bouche. Nous échangeons plusieurs baisers comme des adolescents après plus de 20 ans de mariage. Je suis déjà toute excitée et je commence à le sentir dans mon entrejambe déjà bien humide. Ensuite j'entends mon mari descendre de voiture et ouvrir le coffre avant de le
refermer. Je ne sais toujours ce qu'il prépare mais il finit par ouvrir ma portière. Je lui demande : « tu ne coupes pas le moteur ?». Il me répond par un baiser et d'autres caresses toujours aussi délicates passant de ma nuque aux lobes de mes oreilles en descendant sur mes seins en frôlant mes tétons déjà durcis par l'excitation avant de poursuivre sur mes cuisses en évitant mon entrejambe que j'avais portant écarté. Des temps en temps, j'entends des voitures roulant assez vite et je savais donc que nous étions très proche d'une route, mais je n'entends pas très bien à cause de notre propre moteur, assez bruyant. Mon mari m'a ensuite fait descendre de voiture et j'ai tout de suite senti de l'herbe et des petites branches de bois mort qui craquaient sous nos pas. A part les oiseaux et la circulation proche, je n'entendais rien d'autre. Mon mari finit pas me lâcher sans avoir oublier auparavant de dégager mon soutien de gorge de la robe. J'étais ainsi au milieu de nulle part, en forêt visiblement, la poitrine exposée. J'entendais de temps à autre des voitures circulaient, mais pas de klaxon. J'en conclus que je n'étais exhibé à la vue de tous. Je cherchais dans ma tête s'il m'avait parlé d'un coin de voyeurs dans notre secteur, mais çà ne me revenait pas quand j'ai entendu du clic. Ce coquin avait pris son appareil photo et faisait des photos, visiblement sous différents angles. Je sentais par intermittence les rayons du soleil et entendait le déclencheur tout autour de moi. Je savais comment aller se terminer cette séance photo. Il nous est déjà arrivé de faire des petites séances photos en extérieur qui dégénère toujours….
Mon mari me prend ensuite la main pour me rassoire à ma place dans la voiture. La je ne comprends plus, jusqu'à ce qu'il fasse pivoter mon siège de 90° sur la droite. Ainsi assise, je me retrouve face à la portière grande ouverte. De nouveaux baisers et des effleurements me font pencher la tête en arrière pour savourer ces instants. A un moment, je réalise que plusieurs mains me frôlent, je me raidis légèrement avant de me laisser aller. Je ne comprends pas je n'ai rien entendu, et qui est ce ? Le temps de cette brève réflexion et maintenant je ne sais où sont les mains de mon mari ni celles de l'inconnu. Leurs gestes sont très similaires. Tantôt je pense que c'est mon mari puis me ravise en pensant à celles de l'inconnu. Ca devient confus dans ma tête et les caresses sont de plus en plus précises passant sur ma robe pour me caresser les seins et sous la fente de ma robe pour frôler mon abricot tout trempé. Soudain alors je me laissais aller à ce plaisir inconnu, mon mari me demande de me lever. Après quelques pas, il me demande m'allonger. Dans un 1er temps, je m'accroupis voulant tâter le sol de ma main. Là je sens une couverture et je m'exécute en m'allongeant sur le dos. Je comprends rapidement que c'était çà qu'il avait pris dans le coffre tout à l'heure. Il avait pensé à tout visiblement. Encore une fois, ces courtes pensées m'ont déconnecté de la réalité et je ne suis plus en mesure d'identifier à qui sont ses mains. Je ne parviens même à savoir leur nombre tant je suis chavirée par cette situation. Les caresses se font plus précises sur mes seins et sur l'intérieur de mes cuisses. J'écarte de plus en plus les jambes que j'ai replié pour ainsi mieux m'offrir aux caresses. J'en ai presque honte en l'écrivant, mais je ressens aussi l'excitation d'évoquer ce souvenir encore présent dans ma mémoire. A un moment, je sens que j'ai un homme de chaque côté, chacun à une main sur une cuisse et sur un sein. Parfois elles se croisent, parfois elles s'éloignent. C'est à cet instant que j'entreprends de tâtonner avec mes mains. Je reconnais rapidement au toucher le pantalon de mon mari puis celui de l'inconnu. Je dois quand même vous dire que depuis le début ils ne se parlent pas ou alors à voix basse, leurs paroles étant couvertes par le moteur. Et c'est seulement à cet instant que je le réalise. A tâtons, je finis très rapidement par sentir à travers leurs pantalons deux sexes bien gonflés et bien durs. J'ai senti lors du contact délicat de mes mains deux légers tressaillements de mes amants d'un jour. A tour de rôle ils m'ont embrassé à pleine bouche, ce mélange de langues alternées n'ont fait qu'accroître mon excitation. Elle devait être visible car ma fine culotte en dentelle ne pouvait dissimuler pareille excitation. D'ailleurs ils n'ont pas tardé les coquins à me caresser mon petit bouton, d'abord sur la dentelle, mais rapidement dessous. Ce 1er contact m'a fait tressaillir avant que je ne sente que chacun d'entre eux est en train de me pénétrer d'un doigt. Je sens que je suis totalement trempée et je lâche quelques petits râles évocateurs de mon plaisir. Pendant tout ce temps, je continue mes caresses du bout des doigts sur leurs sexes toujours dissimulés. Je sens qu'une main abandonne mon sexe et vient au contact de la mienne, c'est celle mon mari. Rapidement je sens qu'il baisse son pantalon laissant jaillir son sexe bien dur. Aussitôt je m'en saisi pour le caresser un lent mouvement de va et vient. Je l'enserre doucement et fait monter et descendre ma main. Parfois je sens que je serre un peu plus fort et accélère involontairement le mouvement. La main de mon mari me rappelle à l'ordre d'aller plus lentement. Je sens toujours des doigts qui fouillent délicatement mon intimité détrempée. Il semble qu'une main écarte le léger voile la recouvrant, tandis que deux doigts s'enfoncent doucement mais profondément dans ma petite chatte. N'y tenant plus, je tire vers moi le sexe de mon mari, il se rajuste et je peux enfin l'engloutir en bouche et le sucer goulûment. Quasiment simultanément, je sens des petits baisers sur mon sexe humide puis une langue délicate et habile qui me lèche divinement. Je la sens parfaitement passé sur mes lèvres de haut en bas, sur mon petit bouton que je sens tout gonflé. Tantôt deux doigts me pénètrent pendant que la langue s'agit du mon bouton, tantôt cette même langue entre en moi et les doigts caressent alors mon clitoris. Je suis aux anges tout en continuant de sucer avidement mon mari dont j'entends les gémissements que je reconnais parfaitement. La langue et les doigts qui s'agitent sur mon sexe ont raison de moi et un orgasme m'envahit. Je m'abandonne dans des spasmes qui finissent par me faire tressauter de la couverture et me rendant incapable de continuer ma fellation. Je poursuis tant bien que mal une masturbation du sexe de mon homme. Une fois la pression légèrement redescendue, je sens de nouveau baisers doux et chauds sur mon petit abricot tout détrempé. Ces contacts sur mon petit bouton me font avoir quelques soubresauts. C'est à ce moment que mon mari décide de retirer ma main de son sexe et de me faire mettre à genoux. Tâtonnant toujours des mains, je me saisis rapidement les deux sexes, un dans chaque main. Je fais aller et venir mes mains de bas en haut sur ces queues bien raides. Tour à tour je sens que l'on me caresse les seins, les cheveux. N'y tenant plus, j'approche ma bouche ouverte de ce sexe inconnu. Dès que le premier contact avec mes lèvres, je sens la grosseur de ce sexe nouveau dont je parviens toutefois à faire entrer le gland dans ma bouche. Aussitôt je l'aspire doucement tout en faisant tourner ma langue autour de ce gland qui me remplit bien la bouche. Je fais aller ma tête d'avant en arrière le long de cette queue bien dure en tout continuant mes mouvements de langue et d'aspiration. J'entends notre invité exprimé quelques rares de plaisir et j'entreprends de ma main droite de faire quelques légers mouvements de va et vient, tandis que de ma main gauche, je masturbe mon mari. Je sens que notre inconnu n'est pas du tout insensible à la fellation que je lui prodigue sentant son gland se gonfler encore un peu plus. Ces gémissements sont de plus en plus intenses et il décide de se retirer de ma bouche et de me faire lâcher son sexe de ma main. Je me tourne aussitôt vers le sexe de mon mari que je suce à son goulûment selon le même procédé. N'y voyant toujours rien et alors que j'ai le sexe de mon mari en bouche, je sens l'autre queue s'approcher des mes lèvres. Je saisis alors le sexe de l'inconnu pour le caresser tout en faisant sortir de ma bouche celui de mon mari. Je les place tous les deux au contact de mes lèvres et passe ma langue sur les deux sexes. J'alterne ensuite mes fellations sur les deux sexes à tour de rôle. Les deux se retirent en même temps et on me fait mettre à quatre pattes. Mon mari sait que la levrette est ma position préférée. Aussitôt à genou, je sens quelqu'un qui remonte ma robe, écarte le voile de ma culotte et je sens un gland se présenter devant mon sexe toujours trempé. Un autre sexe se présente face à moi et mon visage est invité à se rapprocher pour une fellation. Je suis enchantée. J'enfourne le premier sexe dans ma bouche pour le sucer et je sens aussitôt l'autre me pénétrer dans mon vagin ruisselant. Tellement lubrifiée, la pénétration se fait sans difficulté. Les mouvements de va et vient sont d'abord lents et profonds mais rapidement deviennent plus intenses, plus puissants. J'attends des râles de part et d'autre mon corps. Je sens en même temps une main qui vient caresser mon petit bouton ce qui pour effet de me faire jouir à nouveau et mouiller d'avantage. J'entends quelqu'un dire doucement je vais jouir. Je sens de longs jets m'envahir tout au fond de mon ventre. Ils sont longs, chauds et puissants. Les mouvements de va et vient se poursuivent plus doucement calmant le tremblement des jambes. Après quelques instants, le sexe ramolli sort de mon abricot. Je me remets à genou et entreprend de le sucer à nouveau. Et soudain la lumière, mon mari vient de retirer mon bandeau. Je masturbe notre nouvel ami en changeant régulièrement de main et en pointant ma langue sur son gland. De mon autre main je lui caresse de temps à autre ses testicules. Pendant ce temps, mon mari film. Notre ami me touche un sein, les cheveux et passe sa main sur mon épaule et dans mon dos. Je le branle assez énergiquement et je jette de temps à autre un regard vers cet homme dont je découvre le visage. C'est un bel homme, mince et imberbe comme je les aime. Son pantalon et son boxer sont baissés à mi cuisse et il a relevé son tee-shirt laissant apparaître ses abdominaux et son torse glabre. Je me rends compte que ma masturbation trop intense n'a pas le résultat escompté. J'attends une éjaculation et je sens son érection m'échapper. Je saisis son sexe à pleine bouche en suçant notre ami. Mes deux mains de part et d'autre de sa queue pour imprimer un mouvement de va et vient que je coordonne à ma tête d'avant en arrière tout en l'aspirant comme il se doit. Mon entreprise permet à l'inconnu de retrouver de la vigueur. Aussi je décide de sortir son sexe de ma bouche et entreprend de le masturber tout en tirant ma langue pour être au contact de son gland à nouveau tout gonflé. Je glisse mon autre main sur ma chatte trempée et mon petit bouton encore tout excité. Notre ami se saisit alors de sa queue et se met à la branler tout doucement au dessus de ma bouche et plus précisément sur ma langue tendue qui s'agit sous son gland. Dès le premier jet de sperme chaud, j'agite ma langue tout autour du gland pour ne rien laisser échapper. Aussitôt notre ami lâche son sexe et j'en profite pour l'engloutir dans ma bouche et continuer de le sucer en l'aspirant bien fort et en le branlant en même temps. C'est à cet instant que le sexe de mon mari réapparaît, je le branle aussitôt tout en continuant la fellation. J'entends les râles de notre ami et m'arrête donc de le sucer, mais je continuer de le masturber. Je suce brièvement mon mari avant de retourner vers ce sexe nouveau pour le sucer encore quelques temps. Dans ma main gauche je sens le sexe de mon mari se gonfler d'avantage. Je sais qu'il ne va tarder à venir. Je m'occupe donc de cette queue que je connais bien tout en continuant de caresser l'autre queue. Je branle la queue de mon mari devant ma bouche en tendant ma langue et en titillant son gland bien gonflé. Je sais qu'il filme et qu'il aime voir ce genre de spectacle. Tant en le branlant je passe ma langue sur mes lèvres car je sais que cela l'excite. N'y tenant plus, mon mari déverse à son tour de longs jets de sperme laissant échapper les premiers hors de ma bouche que j'approche aussitôt pour en savourer le maximum. Je le masturbe tout en l'aspirant bien fort pour le vider entièrement. Je suce ensuite quelques instants notre ami avant de revenir sur le sexe de mon mari qu'il caresse doucement laissant entrevoir une perle de sperme frais que je m'empresse d'aspirer. Mes deux amants du jour finissent par reculer n'en pouvant plus. Je regarde ma robe, elle est tâchée de sperme. Mon mari s'excuse et me fait remarquer que j'en ai également dans les cheveux. Tous deux m'aident à me relever, car je suis à genou depuis un certain déjà.
Nous discutons de cette surprise en fumant une cigarette. Mon mari m'explique comment il a tout organisé avant. Nous quittons notre ami en promettant de nous revoir. Ce qui est chose faite depuis, Y… est depuis un amant régulier lors de nos trios. Mon mari m'invite aussi à le rencontrer seule lors de ses absences (Cf. mon récit de café gourmand). Voilà vous savez tout, quelques photos et une partie de vidéo illustre mon propos. A bientôt peut être.


KTIPAT
KTIPAT
6014 km, Femme 54 / Homme 54
publié il y a 3 ans
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
cpl31850
cpl31850
il y a 3 ans
Tout d'abord merci pour ce récit précis et très excitant. Cette aventure coquine j'ai eu le plaisir moi aussi à la vivre . Effectivement beaucoup d'entre nous ont ce fantasme parfois inavoué mais lorsque le cap est passé du fantasme à la réalité on y revient tant les sensations sont fortes et l'excitation y est décuplée du fait de la situation. J'ai adorée perdre ce sens , la vue , et je recommande cette situation à toutes les coquines qui souhaitent réaliser une sortie bien coquine et surtout très excitante. Bises
Répondre
Lilpoid
Lilpoid
il y a 3 ans
Vraiment intense j'ai adoré
Répondre
chocoquin50-25
chocoquin50-25
il y a 3 ans
Sublime et excitant récit !!!
Répondre
Hbicandau
Hbicandau
il y a 3 ans
Joli texte exitant Vs allez au der comme lac
Répondre
Lion21500
Lion21500
il y a 3 ans
En plein nature une inconnue j adore
Répondre
hedolib27
hedolib27
il y a 3 ans
Magnifique récit. Et qui plus est, un scénario assez simple à mettre en scène, avec une excitation assurée pour les 3 partenaires. Vivement le printemps...
Répondre
Satyriasist
Satyriasist
il y a 3 ans
Magnifique. J'ai tout de suite réconnu la vidéo où l'on entend le moteur ronronner... Bravo et merci pour ce partage plein de plaisir et de sensations fortes. On sent bien que cela a été un moment de plaisirs inoubliables vu les détails qui ressurgissent. J'ai pris énormément de plaisir à lire ce récit et les images de la vidéo me revenaient à chaque instant. Un régal.... Au plaisir
Répondre
Inseminator
Inseminator
il y a 3 ans
j'aime ça
illustration
Répondre
loveminou
loveminou
il y a 3 ans
récit exitant et vivant,on s'y voit en le lisant merci
Répondre
scorpion_13
scorpion_13
il y a 3 ans
magnifique surprise, excitante. c'est superbe
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.