Connexion Inscription
Accueil Forum candauliste Vos aventures candaulistes Notre première expérience (Part.2)

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

Notre première expérience (Part.2)

Le souffle de Marine s'accéléra encore lorsque notre complice dégrafa le bas de son body libérant son sexe tout lisse, fraîchement rasé pour l'occasion.
Déjà tout humide, il révélait l'état d'excitation de ma femme face à la situation et aux premières exploration de son complice qui ne tarda pas à venir y goûter.
Le ventre de Marine durcit aussitôt et son bassin se souleva légèrement, invitant A. à venir se placer entre ses jambes pour en profiter au maximum.
Sa langue et ses doigts devaient être très agiles car les soupirs de ma chérie se transformèrent vite en gémissements, accompagnés d'ondulation de son bassin.
La tête renversée en arrière, yeux fermés, elle se malaxait la poitrine en même temps pour augmenter encore son plaisir.
D'un coup, je vis son corps se raidir complètement. Elle se mit à encourager son amant en lui clamant des "Continue, continue, ça vient" avant d'exploser dans un puissant orgasme qui fit frissonner tout son corps et dont les voisins entendirent sans doute la clameur !
Laissant sa partenaire reprendre son souffle, A. se releva et ôta ses vêtements. Je pus constater que lui non plus n'était pas insensible à ce premier contact avec ma chérie. Son sexe était déjà bien dressé et prêt à poursuivre la partie. Il était sensiblement de la même largeur que moi mais un peu plus long.
Il s'avança jusqu'à la table de nuit pour saisir un préservatif mais Marine, revenue parmi nous, ne lui laissa par le temps de l'enfiler. D'une main ferme, elle saisit le membre dressé devant elle obligeant son propriétaire à s'avancer d'un pas. Sans attendre, elle s'approcha également et pris A. en bouche pour lui prodiguer une de ces exquises fellations dont elle a le secret. Son effet fût immédiat car A. en grimaça de plaisir. Mon excitation décupla car je savais que Marine était hésitante au départ à offrir cette pratique à notre invité, qu'elle avait toujours réservée jusque là à peu de ses précédents amants et toujours après plusieurs rapports. Cela prouvait qu'elle lâchait totalement prise et annonçait une suite prometteuse.
La chambre raisonnait des bruits de succion et des petits gémissements qu'elle poussait en avalant cette queue qu'elle n'avait vu qu'en photo jusqu'à maintenant.
A. la regardait faire en souriant, m'adressant parfois un regard complice. Au bout de quelques minutes, il se dégagea, faisant comprendre à Marine qu'il souhaitait passer aux choses sérieuses. Cette dernière ne se fit pas prier et s'installa à quatre pattes face à moi, offrant sans pudeur la vue sur toute son intimité à son amant qui n'en perdit pas une miette. Elle me regarda et silencieusement me demanda si ça allait ce à quoi je répondis d'un hochement de tête. Elle me demanda de m'approcher ce que je fis aussitôt. Sans rien dire elle me prit à mon tour dans sa bouche qu'elle venait d'offrir à un inconnu. Derrière elle, je vis A. enfiler le préservatif.
Ce moment dont nous avions tellement parlé arrivait : ma femme allait être prise devant moi par un autre.
A. posa une main sur la hanche de Marine tandis qu'il guida avec l'autre son membre entre les lèvres
de ma chérie. Il n'eut aucun mal à entrer en elle, ce qu'il le fit lentement avec une douceur récompensée par un long gémissement de Marine. Elle répercuta son plaisir sur
moi, me serrant si fort entre ses lèvres que je dus me libérer et m'écarter pour ne pas jouir trop vite. A. commença ses va et vient au rythme des petits cris de Marine qui avait maintenant la tête posée sur le lit, se cambrant au maximum pour accueillir son amant au plus profond d'elle. La douceur laissa vite place à un rythme beaucoup plus soutenu accompagné du claquement
du pubis d'A. sur les fesses tendues de ma chérie. Sentant une nouvelle fois le plaisir monter en elle, celle-ci accompagnait maintenant chaque coup de rein par des mouvements de bassin
faisant claquer ses fesses encore plus fort. Gargarisé par la vue qui s'offrait à lui et les cris de plaisir de sa partenaire, et tout en continuant de la pilonner A. monta sur le lit
se retrouvant debout, une jambe de chaque coté des fesses de ma femme, la cramponnant par les épaules. Avec une endurance surprenante, il continua de la prendre ainsi jusqu'à ce qu'elle
jouisse une deuxième fois, encore plus fort, essayant désespérément de masquer ses cris dans le matelas.

La fin ?
illustration
Cplefama76
Cplefama76
6054 km, Femme 35 / Homme 39
publié il y a 1 an
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
lapsus21
lapsus21
il y a 1 an
Oui la fin s'il te plaît
Répondre
Nicolos
Nicolos
il y a 1 an
Très belle suite
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.