Connexion Inscription

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

Ma découverte d'être le +1

En vrai je crois qu'il faut que je raconte comment ça a démarré chez moi ce trip et comment j'ai déjà pratiqué la chose, je crois que ça va plaire.

Une fois, un collègue à moi m'a invité chez des amis à lui que je ne connaissais pas. Je te parle de ça, je devais avoir entre 20 et 25 ans. Arrivés sur place on est une petite dizaine et l'hôte de maison est une demoiselle qui fête son anniversaire.

Pour le coup, son mec a organisé le truc avec les cadeaux communs et tout le truc. Mais tout comme moi à cet âge, tout le monde carbure bien à l'apéro et assez vite j'ai l'impression que la fameuse hôtesse m'apprécie bien, voire un peu trop

Je réalise aussi que son mec ne semble rien capter mais alors rien du tout. Au début un peu géné, l'alcool aidant j'avoue que je deviens moins consciencieux. Bref, on rigole etc. Et à un moment elle propose de me faire visiter sa maison qui est un de ces bouts d'immeuble des vieux centres urbains où en fait la maison s'étale sur 3 étages. Quand on arrive à la chambre de ses parents elle me propose de s'assoir un moment. Je trouve ça insolite parce que je sais où cela mène et qu'il doit être à peine 22h. Sur ce on discute un peu et assez rapidement elle pose sa main sur ma jambe, je joue le jeu, me rapproche, l'embrasse. Elle se lève et ferme la porte à clef. A ce stade je me dis que notre absence va finir par être voyante vu le petit nombre que nous sommes et le fait qu'elle est la personnalité centrale de la soirée
Mais bon...

On continue de s'embrasser, je commence à passer la main sur ses jambes, ça commence à être bien sympa quand j'entends un groupe qui descend. Ça tape à la porte et sans rien se dire on joue la carte du silence... le groupe repart et nous aussi (rien de bien méchant à ce stade) mais 5 minutes après ça retape et cette fois on entend son copain gueuler sur la porte et dire qu'il sait que nous sommes là.

J'entends de la détresse et de la rage dans sa voix et à ce moment-là je ne cache pas que j'ai un peu flippé. Ma cavalière cède assez rapidement et ouvre la porte. Le gars devient littéralement fou, il nous crie dessus mais finalement c'est surtout entre eux qu'ils s'écharpent. S'en suit un moment assez violent ou des gifles voles, où tout le monde crie et où je me fais assez discret

Le copain demande à notre ami commun de me virer mais nous sommes venus de l'autre bout de la ville avec sa caisse et lui est trop ivre pour qu'on rentre A ce stade les invités séparent le couple : le copain va au deuxième avec les mecs en soutien et la copine va au rdc avec les filles. Moi on m'assigne la chambre attenante au salon au premier pile entre les deux étages.

Et c'est là que ça devient fou.
Au bout de peut-être une dizaine de minutes la porte s'ouvre et notre hôte me rejoins Elle commence en présentant des excuses, m'explique qu'elle a déconné etc mais se rapproche de moi. Là, nous sommes tous deux assis sur le bord du lit. Petite précision : depuis que je suis dans la chambre j'entends que les mecs discutent au-dessus et je crois quand même capter le copain qui continue de pester. A ce stade elle l'entend sûrement aussi
Pourtant ça ne l'empêche pas de reposer sa main sur ma cuisse et à ce moment-là je savais que plus rien ne me retiendrait. On s'embrasse, assez rapidement je rentre ma main dans son décolleté et empoigne un de ses énormes seins.

Elle commence à ouvrir ma braguette passer sa main sous mon caleçon et à me caresser. De ma main libre, j'attrape la sienne qui se balade et je la serre de manière à me décalotter. Je crois me souvenir de lâcher un soupir en même temps que ma langue touche la sienne à ce moment.

Sur ce, elle sépare ses lèvres des miennes, part dans mon cou, et assez rapidement vient poser sa langue sur mon gland découvert. Je suis assis sur le lit dos au mur avec la demoiselle sur ma gauche affalée sur mes jambes en train de faire aller et venir ses lèvres sur mon sexe pendant qu'avec sa main gauche elle caresse mes testicules

Vu la position j'en profite et je fais glisser ma main entre ses jambes tout juste pour la sentir bien humide. Je commence à lui mettre des doigts mais c'est là que je réalise qu'on entend toujours son mec au-dessus, je trouve la scène délicieusement folle et je sens que je durci à un point rarement atteint jusqu'à là.
Elle doit le sentir aussi vu que ça se passe dans sa bouche
Je ne sais pas pourquoi mais j'ose lui dire. J'ose lui rappeler qu'on entend son homme pendant qu'elle me fait du bien.
Et c'est là le plus fou : sur ma déclaration mademoiselle s'envoie sa main libre entre les cuisses et commence à se titiller vigoureusement. Je l'entends aussi gémir plus généreusement. Réaliser que la situation l'excite a réveillé un truc en moi tellement puissant.
Bon à ce moment je perds tout contrôle, je lui attrape la tête et assez rapidement je me vide entièrement dans sa bouche... Je crois bien que dans le même temps je n'ai pas gardé ma parole pour moi que je ne suis pas forcément resté poli

Je crois que ça a été l'orgasme le plus fort de ma vie. Entendre son mec mec au-dessus, elle qui gémit la bouche pleine et qui frétille puis moi tirer sans gêne dans le fond de sa gorge même en écrivant ces lignes sa m'excite encore.
Mais ça ne s'arrête pas là 😊

La demoiselle n'a pas joui et elle compte bien continuer de se satisfaire
Gardant mon sexe en bouche elle continue de se toucher et de haleter de plus en plus vite et de plus en plus fort
Avec ma main toujours entre ses cuisses je décide d'explorer ses fesses, de glisser mes doigts doucement sur sa fente
Ça la fait basculer, elle jouit, j'entends ses gémissements étouffés à cause de mon gland encore bien gonflé qu'elle a encore en bouche
Je sens qu'elle se délivre complètement, je sens aussi un peu de mon sperme qui coule sur le bord de sa bouche et coule sur mon torse. La scène est délicieuse et son organe m'a re-boosté, je ne peux pas rien faire. Sans demander une quelconque permission, je pousse sa tête, la met sur le dos et rentre en elle sans rien de plus. Pas de capote, rien. Et c'est bon, c'est très très bon.
Elle est encore défoncée de son orgasme mais elle gémit quand même le moment où j'entre en elle
Pas grave, au contraire, je la sens bien parce que je n'ai jamais été aussi dur, et je vois bien qu'elle me sent aussi. A ce stade elle est à moi et je tremble de plaisir de savoir que son homme est juste au-dessus. Je ne pourrais pas la prendre plus fort que ça. Je n'ai pas besoin d'aller vite mais j'y vais tout entier.

Avec tout mon corps contracté qui la tire vers moi, je sens qu'elle s'est abandonnée et qu'elle aime m'appartenir
Au bout de quelques minutes que je prends mon plaisir en elle, on entend des bruits de pas dans l'escalier
Je ne sais pas trop comment je raisonne à ce stade mais je décide de continuer. En veillant bien à ne pas faire de bruit mais à continuer. A ce stade je sens ma chère hôtesse et ses seins durs contre mon torse, je lui mets mon avant-bras dans la bouche pour éviter qu'elle ne lâche un gémissement bruyant mais je continue de faire glisser toute ma raideur lentement en elle. Je s'en sens que chaque centimètre qui passe lui fait du bien, je la vois plisser les yeux à chaque coup. On entend le frigo qui s'ouvre et quelqu'un qui se sert. Ayant conscience que seul un placo ridicule nous sépare de l'intru, j'en profite pour lui dire que je pense que c'est son mec et que pourtant elle n'ira nulle part tant qu'elle ne dégoulinera pas de ce que je vais lui laisser.

Elle me mord davantage le bras pour éviter de faire trop de bruit mais j'arrive presque à sentir es spasmes vaginaux. Je suis tellement choqué de la voir jouir de mon contrôle sur elle et du cocufiage de son tendre qui avait pourtant tout fait pour sa soirée que je jouis encore une fois bien fort, je sais que je lui ai dis des trucs en même temps. Des trucs sales je pense, des trucs sur son mec sûrement mais je n'avais jamais été dans cet état
Après quelques minutes de break elle veut partir mais je lui ai d'abord demandé son numéro. Après ça on a développé tout un truc assez particulier elle et moi mais bon, j'ai assez écrit pour aujourd'hui !
Mr.131
Mr.131
5364 km, Homme 32
publié il y a 11 mois
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
gbhot68
gbhot68
il y a 11 mois
Situation très excitante et très bien raconté
Répondre
antonio6727
antonio6727
il y a 11 mois
Super excitant
Répondre
Jessee
Jessee
il y a 11 mois
Sacré scénario!!!...bin mon salop....c'était chaud dis donc!!!!
Répondre
Lilpoid
Lilpoid
il y a 11 mois
Assez excitant.... j'espère qu'on aura une suite
Répondre
Doureveur
Doureveur
il y a 11 mois
Génial merci beaucoup pour ce recit
Répondre
Lionart
Lionart
il y a 11 mois
Excellent ! Ça laisse rêveur ;)
Répondre
Lolo47
Lolo47
il y a 11 mois
Excellent recit
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.