Connexion Inscription
Accueil Forum candauliste Vos aventures candaulistes La toute première fois ne s’oublie jamais

Forum de la rencontre candauliste

Vos aventures candaulistes

Répondre au sujet
Créer un nouveau sujet

La toute première fois ne s’oublie jamais

Nous y étions enfin… claire nue, après ce dernier gage, devait s'allonger sur le dos, et laisser les autres joueurs lui prodiguer un massage des pieds et des jambes….
Elle qui semblait si peu désireuse de réaliser ce fantasme que je lui suggéreras depuis des années, respecta les règles du jeu que nous avions inventé pour l'occasion, et s'allongea, silencieuse, sur le dos, sur la table sur laquelle nous jouions et dont nous nous étions tous écartés pour l'a lisser s'installer.
J'étais surpris par sa docilité, par l'acceptation de sa position, elle était une femme nue, allongée sur une table, sur le dos, entourée de son homme et de deux hommes qui pourraient être son père, et qu'elle connaissait depuis deux heures à peine…offerte… aux regards déjà, c'était une évidence… et la vision de son joli corps jeune, lisse, doux, parfaitement dessiné, de cette peau veloutée qui recouvrait des seins généreux et fermes, un ventre d'une douceur blanche fabuleuse, et de ses jambes dont les pieds étaient dans le vide du bord de table…
Et ses cuisses que j'aimais tant, légèrement ouvertes mais pas trop, un reste de pudeur lui faisait tout de même cacher son entre jambe en laissant fermées ses jambes comme il le fallait pour ne pas qu'on puise distinguer le début de ses lèvres vaginales…. J'étais étonné par son détachement… presque un peu inquiet même.
En fait cela ne la dérange pas de s'offrir ainsi aux regards désirants de ces hommes qui l'admiraient ainsi exposée.
Elle était sereine, son visage ne trahissait pas de tension, ni de gêne, je pense que je l'étais plus qu'elle finalement….
En la voyant ainsi je savais que ces deux hommes avaient déjà des images dans la tête et s'imaginaient déjà se régaler de ce corps parfait …. Je le savais… ils bandaient déjà c'était certain…. Ils se voyaient déjà en pensée comment ils allaient user et abuser de ce corps qui se donnait à eux comme une offrande miraculeuse…. En y pensant je me mis à bander fort moi aussi.

Voici ma femme, mon bébé, ma complice, dont je connais le moindre récoins de peau, la voici offerte à deux hommes mûrs, plus mûrs qu'elle, certes bien entretenus, avec du charisme et de la classe. Mais dont les mains déjà usées trahissent leur âge assez avancé… ces mains usées justement qui vont se poser sur son adorable corps qui est la pour eux ce soir. Le toucher, le caresser, profiter du velouté de cette peau jeune et ferme dont ils ne connaissent plus le plaisir depuis des années… le gage dit qu'ils doivent lui prodiguer à quatre mains un massage détente des pieds et des jambes…

C'est bizarre, en même temps que je regarde ma femme et ces mains qui se posent sur ses jambes et sur ses pieds je me vois aussi comme spectateur de moi même qui observe le spectacle du corps de ma compagne, corps parfait, qui reste ouvert et livré à ces mains anciennes qui viennent le toucher, s'en régaler… je ressens une forte émotion au moment où je pense qu'en fait ce corps que j'aime tant et que je connaîs si bien est en train d'être souillé par des mains usées et ces mâles avides de cette chair fraîche et tendre…

Je me dis cette pensée est malsaine et je la refuse je pense même à tout arrêter. Mais cette idée du corps de ma femme souillée par des mains qui ne la méritent pas à aussi pour conséquence de provoquer en moi une puissante excitation, d'un type nouveau, qui me fait me lever de ma chaise d'où j'observais le ballet encore assez sage des mains de ces hommes qui massaient les jambes de ma femme nue…
c'est à cet instant précis que je vois avec effarement une des mains remonter vers l'intérieur de la cuisse de Claire, devenant ainsi plus intime… et plus audacieuse… je savais que si claire laissait passer cette main, un palier serait franchi.
Il frôlait a présent le haut de l'intérieur de ses cuisses, ce lieu dont je raffole plus que tout chez elle, mon refuge, cet endroit où sa peau est la plus douce… le haut de l'intérieur en ses cuisses… cette peau que je sens sur mes joues lorsque je lui dévore la chatte, oui cette peau là, il s'en approche, il la frôle…. Impossible claire va réagir en repoussant cette caresse trop osée.

Au moment où je pense cela un peu pour me rassurer car le comportement de claire m'indiquait déjà qu'elle était prête à jouer le jeu, je constate avec effarement que Claire ouvre lentement un peu ses jambes … signifiant à l'impétrant qu'il pouvait poursuivre son exploration …
Je sais que lorsqu'elle ouvre ses jambes, chez elle, cela vaut assentiment…. Je reste pétrifié par ce spectacle, posé devant eux…. Encore secoué après la vision de ces cuisses qui s'ouvrent avec docilité sous la main audacieuse d'un homme qui pourrait être son père… je regarde son visage … elle est détendue, les yeux fermés, comme lorsqu'elle savoure un massage à son SPA, concentrée sur ses sensations mais libre, pas inquiète, l'ouverture de ses cuisses avait été un mouvement naturel' quasi instinctif… en réaction à une caresse qu'elle appréciait et dont elle voulait connaître la suite…

Et dire que c'est moi qui ai voulu en constatant que la situation m'échappait, qu'elle n'était plus sous mon contrôle, que mon épouse non seulement se laisse aller avec calme à ce jeu que j'avais voulu et qu'elle avait accepté un peu pour me faire plaisir, mais qu'elle m'échappait un peu, qu'elle donnait des signes d'abandon à de nouveaux plaisirs sans que j'en sois à l'origine.
Je fixe toujours cette main qui a présent avait atteint la limite du haut de ses jambes et qui s'aventurait doucement contre cette chatte que j'aimais tant, et qui a présent qu'elle avait ouvert ses jambes devenait plus accessible, plus visible, cette chatte que je connaissais par coeur, que je savais faire jouir et palpiter à volonté tant je la connaissais….
En organisant cette soirée je n'avais pas imaginé que pour la première fois depuis que claire et moi sommes ensemble, un autre homme, allait frôler, toucher, tenter d'apprivoiser' et y arriver, sans doute vu l'expérience de l'âge, et donc de faire mouiller la chatte de la femme que j'aime, et que s'il la faisait mouiller c'était évident qu'elle va bientôt lui permettre de s'y immiscer…de la fouiller, d'entrer en elle et de prendre possession des sens de claire dont la respiration s'accélérait d'ailleurs de plus en plus, yeux fermés, mais abandonnées, bouche de plus en plus entreouverte dans cette expression que je ne connaîs que trop bien, et qu'elle n'a que lorsqu'elle s'abandonne aux plaisirs charnels et que je pensais être le seul à pouvoir admirer.
la main audacieuse fouille sa chatte a présent, en douceur mais d'une façon décidée… elle pousse un gémissement soudain, je sursaute en l'entendant, puis je la vois, fasciné, ouvrir encore plus ses cuisses pour clairement offrir son intimité à cette main dont elle ne sais rien…
une autre des quatre mains qui massaient ses jambes sagement il y a peine dix minutes, suite à ce gage reçu par elle lors de ce jeu dont la finalité était clairement libertine mais qui permettait de créer des premières approches avec les artifices d'un jeu, évitant ainsi les gênes des premières fois, une autre de ces quatre mains était remontée sur son ventre nu, caressait sa peau blanche et douce….
il l'a alors faite faire son première mouvement après celui presque instinctif d'ouvrir ses jambes a celui qui avait commencé a fouiller sa chair, il la vit prendre cette main sur son ventre dans un léger soupir, toujours les yeux fermés… et déposer en douceur sur son sein gauche…elle lui montrait clairement le chemin pour qu'il puisse lui donner du plaisir.
C'était notre secret ce moment où elle posait ma main sur son sein…. Un signal entre nous….
Elle l'a laissé me le dérober.
Elle accepte de se laisser ravir à moi, pire, elle le provoque en donnant spontanément à un autre quelque chose qui n'appartenait qu'à nous.
C'était parti me disais-je intérieurement…. Tu l'as voulu, tu l'as, tu assumes maintenant…
J'étais tellement absorbé par le spectacle de claire qui m'échappait peu à peu, qui se libérait de mon contrôle pour découvrir sans moi avec d'autres un plaisir nouveau, un abandon dont elle seule était maîtresse, que je n'avait pas remarqué combien mon sexe était dur…. Tendu dans mon pantalon….mais dur comme jamais avais je l'impression. c'est au moment où j'ai constaté cette formidable érection qu'e j'ai enfin oublié mes craintes, et que j'ai lâché prise…
Je dirais toujours par la suite que c'est à ce moment que le basculement s'est fait…. Je regardais claire que je vénérais, que j'adorais, et sous ces mains exploratrices posées sur elle, elle était plus belle, plus désirable, plus femme, plus rayonnante, plus féminine, plus explosivement libre qu'elle ne l'avait jamais été… je l'aimais plus qu'au premier jour en cet instant ou elle a attrapé une troisième main pour la porter à sa bouche et sucer ses doigts…jamais je n'avais ressenti autant d'amour pour elle… jamais je ne l'avais trouvé aussi désirable que dans cet abandon libre à son plaisir propre duquel j'étais exclu, je tirais mon bonheur, un bonheur neuf, vrai, de la voir s'épanouir et se révéler…
C'est à partir de ce moment, quand j'ai constaté que j'étais au bord de l'explosion dans mon pantalon sans même me toucher en voyant claire attirer l'un des hommes vers elle pour caresser son sexe puis déboutonner sa braguette pour le sortir de son pantalon afin de le guider vers sa bouche, pendant que le deuxième homme le plus chanceux de la terre ce jour là était déjà installé entre ses cuisses ouvertes et s'apprêtait à introduire son sexe raide dans la petite chatte étroite de claire, encouragé par des mouvements de bassin très explicites ainsi que sa main qui caressait avec douceur ses testicule tout en le guidant vers l'entrée de sa chatte déjà trempée par toutes ces caresses, c'est à de moment précis, ivre de plaisir, de joie et d'amour, que j'ai su que rien ne pourrait plus jamais être comme avant…
illustration
Ledaoen
Ledaoen
5941 km, Homme 57
publié il y a 1 an
Pour voir plus de réponses ou répondre au sujet,
inscrivez-vous !
Will35510
Will35510
il y a 1 an
Superbe expérience, magnifique récit 🥰
Répondre
lagune54
lagune54
il y a 1 an
Nous pensons que la réussite de la première fois conditionne ou pas la poursuite de la pratique du libertinage. Nous nous rappelons avec plaisir de notre première fois. C était un homme très expérimenté dans la pratique. Nous avions décidé une rencontre pour prendre un verre et faire connaissance après avoir échangé en messages et téléphone. A un moment tout a dérapé quand miss a clairement demandé que l'on finisse la soirée autrement qu'à discuter. Ce fut comme dans un rêve idéal. Nous gardons le souvenir du lendemain où nous étions littéralement en apesanteur...et depuis nous recherchons l apesanteur de manière régulière 😁
Répondre
Dionysos06
Dionysos06
il y a 1 an
Bonjour. Très beau récit. Oui, la première fois ne s'oublie jamais, surtout quand elle s'avère magnifique et réussie.
Répondre
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.