Le blog de Candaulib.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Première candauliste : Malgré tous les doutes, ce fantasme m'excitait infiniment

08 Fevrier 2019 Laisser un commentaire

Enfin, le moment était venu. Je l'avais attendu aussi longtemps que je l'avais redouté. Comment se serait de voir ma femme baisée par quelqu'un d'autre ? Cette question méritait une réponse, d'autant que cette envie était partagée par ma femme. Malgré tous les doutes, ce fantasme m'excitait infiniment. Il allait bientôt venir dans la chambre d'hôtel où nous lui avions donné rendez-vous. Il se déshabillerait puis ferait ce que nous avions convenu lors de nos discussions par chat. Nous ne voulions pas nous faire de politesses, parler pour ne rien dire, tout était réglé pour que cette rencontre soit exclusivement sexuelle. Pas de bavardage ni de flirt, juste du sexe. 


Julia venait juste de finir de se préparer dans la salle de bain et fit une entrée en grande pompe dans la chambre. Longues jambes, hanches larges et arrondies, une taille étroite, de petits seins secs et bien fermes. Elle me plaisait comme aux premiers jours. Ses petits mamelons sont la plus belle chose que j'aie jamais vue. Il me suffit de les effleurer pour qu'ils deviennent durs et tremblent de plaisir. Pourquoi voulais-je donc laisser ce plaisir à un autre homme ? C'est une question qui doit traverser l'esprit de beaucoup d'hommes au moment de laisser leur femme faire l'amour avec un autre. En tout cas, je me la suis posée jusque cette première candauliste dans cette chambre d'hôtel.

cadauliste

Première candauliste : « je me suis fixé les mains pour me retenir de toute tentation »


Mes yeux se posèrent sur ses lèvres pulpeuses.  Oui, je voulais la partager - garder une telle femme pour moi serait trop égoïste ! Elle saisit cette petite tenue de soie noire qu'elle avait posé au préalable sur le lit, l'enfila et se dirigea vers la chaise au fond de la pièce. Une montée de désir a engorgé ma queue qui s'est contractée quand j'ai entraperçu ses fesses sous le tissu flottant à chacun de ses pas. Elle s'assit sur la chaise et bu une profonde gorgée de son verre de champagne. Mes doutes ne semblaient pas la diviser - dans ses yeux, il y avait de l'anticipation et du désir.

On frappa à la porte - j'avais le cœur serré jusqu'au cou. Julia hocha la tête et je l'ouvris : il était très grand, athlétique, avec de larges épaules, des hanches étroites dans un jean serré - comme sur les photos. Même à travers son jean on pouvait voir son un énorme paquet. Alors que je fermais la porte derrière lui, il était déjà en train de se déshabiller, sans même avoir dit un mot. J'ai regardé par-dessus son épaule et j'ai vu comment ma femme avait l'air envoûtée par le haut du corps de ce mâle viril, puis, comme nous avions convenu avec ma femme, je me suis fixé les mains pour me retenir de toute tentation de m'en servir. 

 « j'ai regardé Julia qui se mordillait les lèvres »

Il sortit son jouet de son slip et Julia se mit à sourire. Je l'ai contourné pour le regarder de face. Entre ses jambes se trouvait quelque chose était quelque chose d'incroyablement gros. Je me suis rapproché de lui, si près que je pouvais sentir la chaleur qu'il dégageait. Comme il était convenu qu'il se tenait à notre entière disposition, j'ai embrassé ses mamelons. Je ne pouvais pas m'en empêcher. Après avoir embrassé sa poitrine, je me suis agenouillé devant lui à genoux jusqu'à ce que sa queue monstrueuse soit juste devant mon visage. Un large manche qui palpitait et semblait grandir continuellement - et il n'était pas encore vraiment raide ! Je me suis retourné et j'ai regardé Julia qui se mordillait les lèvres. 

Je me suis retourné à nouveau vers ce magnifique spécimen de queue. Oui, je le voulais ... je voulais sucer sa queue et il n'a pas refusé ma langue. Lentement j'ai commencé à sa racine épaisse et rasée à blanc. Ma bouche engloba ses énormes testicules qui étaient également rasées. Depuis combien de temps n'avait-il pas juté ? Ou avait-il toujours une si grosse paire ? Finalement je suis arrivé au grand gland. Sans les mains, qui étaient toujours attachées, je couvrais sa longue queue de baisers. Au même moment j'ai entendu Julia gémir derrière moi - le spectacle semblait lui plaire. Je me suis retourné vers elle qui était assise les jambes écartées sur la chaise et se doigtait la chatte.
Puis il a attrapé ma tête, l'a retournée et m'a enfoncé sa queue dans la gorge. J'ai failli vomir tellement il y est allé fort. Il a juste utilisé ma bouche comme une chatte et j'ai fait de mon mieux pour ne pas m'étouffer... 

La suite la semaine prochaine



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Le cocufieur : s'il est d'accord pour le fair
Un cocufieur raconte une de ses expériences de cocufiage d..

Interview cuckolding : En suivant nos passion
Une incroyable interview cuckolding. Ce couple se livre sa..

Devenir candauliste : La satisfaction personn
Devenir candauliste n'est pas une mince affaire, il faut f..

Aveux d'adultère : J'avais découvert sa liais
Un mari retranscrit les aveux d'adultère de sa femme tel q..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilVarlet
picto profil
picto profilCouplenovice01
picto profil
picto profilCasso1
picto profil
picto profilErisa
picto profil
picto profildevantlui57
picto profil
picto profilpasthie
picto profil
picto profilA3reelcuckold
picto profil
picto profilCoquinsbayonne
picto profil
picto profilcpldecolmar
picto profil
picto profilAngelikbob
picto profil
picto profilmaudetphil
picto profil
picto profilnatachamuse
picto profil
picto profilCplcandau78
picto profil
picto profilpourkenza
picto profil
picto profilcathetJL
picto profil
picto profilCandau83440
picto profil
picto profildream83
picto profil
picto profilenviepourelle