Connexion Inscription
Accueil Blog candauliste La passion du candaulisme : « Je regardais ma propre femme prendre du plaisir avec un inconnu »

Le blog de de la rencontre candauliste

illustration

La passion du candaulisme : « Je regardais ma propre femme prendre du plaisir avec un inconnu »

Poster un commentaire
Proposer un article

Julia a baissé la vitre latérale et a attrapé sa queue. En même temps, elle tenait mon pénis dans son autre main. Elle a branlé sa queue et la mienne. Quelques secondes plus tard il avait giclé toute sa charge à travers la fenêtre sur les seins de Julia. Je n'arrivais pas à comprendre ce qui venait de se passer. Après que nous nous soyons tous les deux un peu calmés et que notre invité-surprise soit parti, nous avons observé un peu ce qui se passait sur l'aire d'autoroute. Il y avait une femme qui se faisait baiser sur le capot d'une voiture. Il y en avait une autre qui suçait deux queues. Et surtout pas mal de mecs qui se branlaient ou mataient tout simplement. C'était similaire à un bordel géant. Finalement nous avons décidé de repartir.

Une semaine plus tard, nous y sommes retournés. Julia en avait envie et ça me convenait parfaitement. Même sur le trajet, ma bite a gonflé dans mon pantalon à cause des pensées qui me traversaient la tête. Cette fois, Julia ne s'est pas contentée de laisser la fenêtre ouverte, elle a ouvert la porte et est sortie quand l'un des voyeurs qui en avait assez vu lui a présenté sa bite. J'ai regardé les deux baiser. De toute évidence, il faisait du bon travail, car Julia devenait de plus en plus bruyante à mesure qu'il la baisait. J'étais devenu sur le moment l'un de ces voyeurs de parking. Mais je ne regardais pas une femme inconnue, je regardais ma propre femme prendre du plaisir avec un inconnu. Dès qu'il s'est retiré, je me suis mis derrière elle. J'ai poussé mon tronc dur dans sa chatte fraîchement inséminée. Il ne m'a pas fallu longtemps pour jouir en elle aussi. Puis elle s'est assise, s'est retournée et m'a embrassé profondément.


Candaulisme : « Le désir du désir de ma femme »

Julia y avait pris goût. Le mariage n'était plus une « prison » pour elle. Elle a dû interpréter mes envies plus correctement que je ne les avais jamais perçues moi-même. Je ne peux pas vraiment décrire ce qui me motive. Combien de maris trompent leur femme pour vivre quelque chose de différent, de nouveau ? Eh bien je crois que pour moi c'est un peu pareil. Il s'agit de découvrir de nouvelles sensations. Mais quelque chose d'autre s'était développé en moi, c'était le désir du désir de ma femme.

Au bout de quelques mois de plaisirs en plein air, Julia a trouvé un amant. Je m'en suis vite rendu compte, car elle avait de plus en plus souvent quelque chose à faire à l'extérieur de la maison. Quand elle revenait de ses sorties nocturnes, elle était détendue et semblait extrêmement contente. Un soir, alors qu'elle semblait à nouveau très heureuse, j'ai eu envie de la baiser. Elle n'a pas résisté et j'ai réalisé qu'elle avait déjà été baisée. Sa chatte était trempée et sa culotte brillait du sperme d'un autre homme. Elle semblait en être extrêmement satisfaite.

Cela a duré plusieurs mois, et à chaque fois j'avais l'impression de devenir encore plus excité par son désir. Puis vint la surprise, ou plutôt la douche froide. Elle s'est ouverte à moi : « Il a dit qu'il ne voulait plus que tu me baises. » Elle se déshabilla pour révéler une ceinture de chasteté. C'est une chose que les vieux chevaliers avaient l'habitude de faire à leurs femmes quand ils partaient en croisade pour convertir d'autres peuples. Ils voulaient garder leurs femmes chastes pendant cette période. Quelque chose comme ça existe aussi aujourd'hui dans les temps modernes. Cependant, les maris ou les femmes l'utilisent généralement pour des jeux SM par exemple. Il avait la clé, a-t-elle expliqué. Je ne pouvais plus baiser ma propre femme. J'avais le droit de la toucher partout, mais je ne pouvais pas me mettre entre ses jambes, la chasteté était à l'ordre du jour, mais pas l'abstinence totale. Elle m'offrait certains soirs une petite pipe qui me rendait fou.

Cela a duré quelques semaines et ce qui m'a étonné moi-même, c'est à quel point j'étais excité à chaque fois que j'attendais qu'elle revienne de chez son amant. Je savais qu'il l'avait baisée et j'attendais avec impatience ses récits, tout en me demandant si enfin j'allais pouvoir lui faire l'amour après son amant. Ce n'était que le début de cet étrange trio?

3 commentaires

Pygmaliste
Le 25 mars
Excellent
Répondre
Zenli
Le 26 mars
Magnifique
Répondre
Ladouceur05
Le 14 avril
Sa devait être très excitant mais très frustrant
Répondre

Poster un commentaire

OK
VIVEZ La rencontre
Candauliste
profil
profil
profil
profil
Plus de 30 000
CONNECTÉS
PAR JOUR !
profil
profil
profil
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.