Connexion Inscription
Accueil Blog candauliste Pendant la première nuit candauliste de votre femme : « Seule avec son amant »

Le blog de de la rencontre candauliste

illustration

Pendant la première nuit candauliste de votre femme : « Seule avec son amant »

Poster un commentaire

Pendant la première nuit à attendre sa femme partie dans la chambre avec son amant, vous n'avez pas le sommeil tranquille. A vrai dire, vous vous rappelez avoir dormi par à-coups sur le canapé du salon, d'en arriver presque à supplier que la lumière du matin vienne jeter un coup d'il à travers les rideaux pour vous tirer de cette nuit d'attente. Vous vous revoyez rester allongé dans le silence en écoutant les pensées que submergeaient des vagues d'une jalousie douloureuse mais consentie. Vous vous figurez que pour les autres aussi l'excitation finit par prendre le pas sur la jalousie.

Qu'est-ce qu'ils font au moment précis où vous pensez à eux ? Vous savez pertinemment qu'ils ne dormiront pas. Auriez-vous dormi lors d'une première nuit d'amour ? Franchement, avez-vous dormi la première nuit que vous avez passée avec elle ? Certainement pas. Vous étiez allongé avec elle à l'embrasser et à la caresser, à explorer son corps, à laisser vos doigts se familiariser avec chaque centimètre de sa chair douce et chaude, à trouver toutes les zones érogènes qui la gardent en éveil. Et c'est ce qu'il est en train de faire mais vous ne pouvez pas en être sûr, car vous avez décidé de la laisser seule avec son amant, parce que vous voulez imaginer, fantasmer, avant d'entendre son récit.

A-t-elle ses bras autour de lui, pressant son corps contre lui ? Est-elle en train de le toucher. Peut-être tient-elle sa bite molle dans sa main et lui murmure des remerciements pour la satisfaction procurée ? Peut-être lui dit-elle quel bon amant il est ; à quel point elle se sent bien dans ses bras forts. Ou peut-être est-il encore en elle, et elle en train de lui dire que sa chatte est à lui jusqu'au lever du jour.


Nuit candauliste : « Ce lit n'est plus votre domaine »

Quoi qu'ils fassent, vous n'en faîtes pas partie. Ce lit n'est plus votre domaine ; votre femme le partage avec quelqu'un d'autre. Au bout d'un moment, vous vous sentirez trop fatigué pour rester éveiller. Comme convenu vous n'irez pas dans votre lit, mais dans la chambre d'amis qu'elle vous aura préparée plus tôt. Elle vous aura également laissé une chemise propre, des chaussettes et des sous-vêtements de rechange pour le lendemain matin. Vous n'aurez aucune excuse pour les déranger au petit matin.

En passant devant la porte de leur chambre, vous serez tenté d'entrer. Vous voulez la voir, l'embrasser, vous avez envie de la câliner, sûrement même de la baiser, mais pour cela il faudra attendre votre tour. Elle appartient à quelqu'un d'autre pour les heures qui viennent. Et de toute façon, si vous y alliez, que leur diriez-vous ? Vous pouvez difficilement lui demander de laisser votre femme tranquille, n'est-ce pas ? Eh bien, vous pourriez, mais cela gâcherait la fête.

Peut-être que vous réussirez à traverser certains de ces moments de silence déchirants et commencerez simplement à vous détendre pour entendre la porte de leur chambre s'ouvrir le moment venu. Pendant quelques instants, pris de panique, vous vous asseyez et regardez la porte de votre chambre en vous attendant à ce qu'ils entrent, mais vous les entendez ensuite aller à la salle de bain ou dans la cuisine. Comme moi vous vous direz peut-être c'est maintenant votre chance d'aller les rejoindre, de leur parler, de voir votre femme épanouie. Vous avez besoin d'être rassuré par elle. Un bisou, un câlin, un geste affectueux ou de reconnaissance. Mais vous vous retenez. C'est un peu comme déranger un autre couple ayant un moment d'intimité.

Vous savez très bien que ne pouvez pas aller les rejoindre, n'est-ce pas ? Vous restez allongé seul dans l'obscurité pendant un moment, puis de la pièce en dessous vous commencez à entendre des bruits. Cela vient du salon. Le son de ses gémissements vous dit exactement ce qu'il se passe. Ils font à nouveau l'amour. Vous imaginez qu'ils le font dans votre fauteuil.

Combien de fois l'avez-vous fait là-dedans ? Alors qu'elle s'assoit nue, les jambes écartées, il la prend comme vous l'avez prise, l'avez baisée avec passion, lui avez martelée les fesses dans le revêtement en cuir ou les petits sous-vêtements qu'elle adore porter. Maintenant, cependant, c'est quelqu'un d'autre qui s'occupe d'elle et de son plaisir. Vous savez que c'est un acte de domination de sa part. Vous l'avez déjà vue entrer dans la chambre dans cette robe de chambre en soie rouge qu'elle garde pour les grandes occasions, comme pour votre anniversaire de mariage. Sauf que là, c'est pour lui qu'elle la porte.

8 commentaires

maitrecandaule
Le 6 aout 2021
hummm comme nous j adore
Répondre
Colamco
Le 6 aout 2021
Très bien écrit si vrai !
Répondre
michelx1945
Le 7 aout 2021
Superbe moment bien raconté
Répondre
vega
Le 7 aout 2021
Bonjour Super ce récit très très excitant pour un mari candauliste
Répondre
Tilou
Le 8 aout 2021
Joli récit mais quelle frustration ....
Répondre
Voyeur18
Le 8 aout 2021
Mais quelle supplice d'amour...
Répondre
cocodi
Le 9 aout 2021
OUI, bien raconté. La première nuit "seule avec lui" , à la demande de ma compagne, s'effectua dans la chambre d'ami: Nuit câline mais bruyante (Elle 51a, lui 21). Ensuite, premières nuits dans le lit conjugal (j'étais en déplacement), je reprends ma place à mon retour et Fabrice "passe" en cours de nuit "dire bonne-nuit". Enfin, première nuit "seule avec lui" mais "chez lui" (chambre d'étudiant). Il y eut un bis: dans sa chambre, au domicile des parents .. partis en voyage. En préalable, ma compagne étant soumise, elle avait été partagée, prise par nous deux ... de manière que "seule avec lui" elle ne puisse pas innover une pénétration.
Répondre
Minnetes
Le 16 aout 2021
Salut tu vas bien
Répondre

Poster un commentaire

OK
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.