Connexion Inscription
Accueil Blog candauliste Luxure candauliste : « J'avais accepté tacitement le contrôle sur ma femme et sur moi »

Le blog de de la rencontre candauliste

illustration

Luxure candauliste : « J'avais accepté tacitement le contrôle sur ma femme et sur moi »

Poster un commentaire

Mon choc se transformait lentement en luxure. Ma magnifique femme se tenait devant un autre homme qui lui donnait des ordres auxquels elle obéissait sans broncher. Ma bite était complètement dure alors que je me demandais ce qui allait se passer ensuite.

- As-tu rempli ton autre mission ? demanda Christophe avec un sourire espiègle.

Au lieu de répondre, Mathilde a légèrement baissé sa culotte pour révéler une zone de poils pubiens fraîchement rasée. Cela faisait des années que je demandais à Mathilde de porter ses poils pubiens en ticket de métro. Elle m'avait toujours dit non.

- Merveilleux, déclara Christophe avant de se tourner vers moi, nous préparons ça depuis des semaines. Flirter, envoyer des SMS, se raconter des histoires de cul. J'ai dit à Mathilde d'acheter de la nouvelle lingerie pour ce soir et de se raser comme j'aime. Et elle a fait les deux. 

J'ai hoché la tête parce que je ne pouvais pas trouver ma voix.

- Mathilde, j'aimerais que tu viennes ici et que tu me suces la bite.

Mathilde s'agenouilla devant lui et détacha sa ceinture. Je pouvais sentir la sueur se former sur mon front alors que ma femme baissait son pantalon et ses sous-vêtements pour révéler son sexe. Il était définitivement plus gros que le mien. Elle semblait m'avoir oublié alors qu'elle se penchait et commençait à lécher de haut en bas sa hampe.


Quand elle a mis sa bite dans sa bouche, Christophe lui a dit : « Regarde ton mari pendant que tu suces ma bite. »

Mathilde et moi sommes ensemble depuis plus de quinze ans et les fellations ne sont plus aussi fréquentes qu'avant. J'ai perçu une impatience et une faim dans ses yeux alors qu'elle suçait sa bite, une chose que je n'avais pas vue depuis des années. J'ai commencé à caresser ma bite à travers mon pantalon.

- Je veux bien que tu t'amuses, mais tu ne toucheras pas à ta petite bite tant que je ne te l'aurai pas ordonné.

Christophe jouait parfaitement son rôle de mâle Alpha. J'ai immédiatement arrêté, car j'avais accepté tacitement le contrôle sur ma femme et sur moi. Et d'une manière ou d'une autre, j'étais d'accord avec ça.

- Bon garçon, dit-il, Mathilde a beaucoup de talent dans ce domaine. Qu'est-ce que tu penserais si je te disais que ce n'est pas la première fois qu'elle occupe cette position avec moi ?

Il semblait attendre une réaction de ma part alors qu'il confirmait mes soupçons antérieurs. Je n'ai rien dit.

- Nous avons décidé d'attendre pour avoir des relations sexuelles afin que tu puisses regarder, mais elle profite de ma bite depuis environ une semaine maintenant. Surtout dans son bureau. Elle était nerveuse la première fois, mais il semble maintenant qu'elle le veuille presque tous les jours.

Autant qu'elle le pouvait avec une bite dans la bouche, il semblait que Mathilde souriait. Et visiblement lui aussi.

- Pourquoi n'allons-nous pas dans la chambre ? Prend une chaise avec toi afin que tu puisses t'assoir et regarder.

Je les ai rejoints dans la chambre. Mathilde était déjà allongée sur le dos sur notre lit ; son soutien-gorge était enlevé, mais sa culotte et ses bottes étaient toujours en place. Christophe était déshabillé, il dévoilait un corps très en forme et musclé.

Il a fait tomber la culotte de Mathilde jusqu'à ses bottes et me l'a jetée aux pieds.

- Enlève tes vêtements et mets cette culotte.

Je me suis déshabillé lentement. J'étais empli de honte. Il en tirait satisfaction si je me fie à son sourire narquois. J'ai enfilé la culotte de Mathilde. Je pouvais sentir son humidité sur ma bite. Mon érection dépassait par le haut.

- Tu peux rapprocher ta chaise, je veux que tu voies parfaitement comment un vrai homme fait l'amour à ta femme.

Il monta sur le lit et commença à embrasser Mathilde. C'était extrêmement sensuel de la voir embrasser cet homme. J'en avais fantasmé à maintes reprises. Il descendit le long de son corps s'arrêtant à mi-chemin pour lécher ses gros mamelons dressés. Il les a légèrement pincés et tirés comme elle aime. Il couvrit son ventre de caresses buccales jusqu'à ce qu'il atteigne sa chatte gonflée et excitée. Son excitation ne faisait aucun doute. Il a poussé ses jambes sur le côté et a commencé à lui lécher la chatte.

Tout comme la fréquence des fellations avait diminué au fil des ans, les fois où je faisais plaisir à Mathilde avec ma langue s'étaient faites de plus en rares. Je n'ai jamais eu l'impression de l'avoir fait d'une manière satisfaisante pour elle. Il ne semblait pas avoir ce problème. Il l'a amenée au bord de l'orgasme à plusieurs reprises avant de reculer pour faire monter la tension. La peau de son visage et de ses seins était rouge. Elle s'amusait vraiment. Il inséra un doigt puis deux, tout en continuant à la lécher. Ses gémissements s'amplifièrent et cette fois, il ne recula pas.

4 commentaires

dotidu39
Le 31 decembre 2021
Mmm excellent récit !!
Répondre
CPLIBERTIN48
Le 31 decembre 2021
Superbe retranscription ! Merci de nous avoir partagé ce moment qui risque de nous donner des idées...
Répondre
loveminou
Le 2 janvier 2022
Qu'elle belle histoire, je me verrais bien avec toi dans la chambre
Répondre
Yoanblack
Le 2 janvier 2022
Tout simplement magnifique!!! Tu m'as fait gicler par mes 14cm.
Répondre

Poster un commentaire

OK
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.