Le blog de Candaulib.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Interview femme de candauliste : « Chanceuse d'avoir un mari favorable à mon épanouissement »

07 Novembre 2018 Laisser un commentaire

Leslie a accepté de répondre à nos questions sur sa vie candauliste. Voici les meilleurs moments.

Comment avez-vous rencontré votre mari ?

Leslie : Croyez-le ou non, nous nous sommes rencontrés à un enterrement. Une longue histoire…

Depuis combien de temps êtes-vous mariés ?

Leslie : Cela fera 18 ans en décembre.

Pensez-vous que vous avez toujours eu des tendances candaulistes, autrement dit le besoin d’être avec plus d’un homme, ou avez-vous adapté votre conception du couple à partir de la vision monogame traditionnelle ?

Leslie : J’ai adapté ma vision du couple par rapport à mes désirs et ceux de mon mari. Il m’a fallu un peu de temps pour m’y habituer, mais je suis maintenant à l’aise avec mes diverses envies et expériences sexuelles.

Comment avez-vous débuté l’aventure candauliste ?

Leslie : Mon mari me l'a suggéré, et j'ai senti que je le voulais aussi. Cela me semblait logique d’être honnêtes et ouverts à propos de nos intérêts sexuels.

femme candauliste

Pourquoi pensez-vous que certains hommes sont si enthousiastes à l'idée de voir leur femme ou leur petite amie avec un autre gars ?

Leslie : Je ne sais pas trop, pourtant je parviens à m'identifier pleinement à ce désir. Moi-même prends beaucoup de plaisir à regarder mon mari avec d'autres femmes. Je suis autant voyeuse qu’exhibitionniste. En gros je comprends sans pouvoir vraiment l’expliquer.

Qu'aimez-vous le plus dans le candaulisme ?

Leslie : J'apprécie surtout l'excitation de rencontrer et de devenir intime avec des personnes nouvelles et différentes. Peu importe le nombre d'expériences que j'ai vécues, je ne suis presque jamais déçue de le faire avec des inconnus. Chacun de mes partenaires, le meilleur comme le moins bon, m’a apporté quelque chose.

Interview femme de candauliste : « Sûrement une cinquantaine, peut-être même plus »

Depuis combien de temps êtes-vous actifs dans le candaulisme ?

Leslie : Depuis 14 ans.

Avez-vous déjà eu par le passé des relations avec une telle liberté sexuelle ou étaient-elles toutes monogames ?

Leslie : Je n’avais eu que des relations monogames — et monotones, soit dit en passant. Je me sens très chanceuse d'avoir un mari aussi ouvert, favorable à mon épanouissement — et séduit par mes désirs.

Et au cours de ces relations monogames précédentes, avez-vous été tenté d’aller voir ailleurs ou avez-vous trompé votre partenaire ?

Leslie : Non, je n'ai jamais été tentée et je n’ai jamais trompé un de mes partenaires, mais j'étais assez jeune à cette époque et de mémoire je n’en ai pas eu l’opportunité non plus. Avec le recul, je suis sûre que j'aurais certainement été tentée un jour ou l’autre.

Par quel type d’hommes êtes-vous attirée ?

Leslie : Les hommes confiants, en forme, conscients de leurs capacités et ouverts d'esprit. Voilà le type d’hommes qui attirent mon attention et attisent mon désir.

Parlez-nous de votre première expérience de femme candauliste.

Leslie : Sans m’en avoir prévenu, mon mari a invité un homme noir chez nous et j'ai été complètement ravie de vivre enfin l'un de mes plus grands fantasmes. Cela s’est tellement bien passé que notre invité a passé la nuit chez nous et je lui ai préparé le petit-déjeuner.

Combien d'amants avez-vous eu depuis que vous êtes devenue candauliste ?

Leslie : Je ne compte pas. Sûrement une cinquantaine, peut-être même plus.

Femme de candauliste : « Déjà arrivé de revoir un amant plus d’une fois »

Préférez-vous rencontrer un homme une fois pour le sexe ou avoir quelqu'un de régulier avec qui avoir une relation sexuelle ?

Leslie : Oh, je ne sais pas. Cela dépend du gars. Il m’est déjà arrivé de revoir un amant plus d’une fois, mais cela n’a jamais dépassé le cadre de la sexualité.

Avez-vous déjà essayé un gangbang ?

Leslie : Oui. J'aime être au centre de toutes les attentions, avoir autant de mains, de bouches et de bites à mon service.

Avec combien d'hommes avez-vous couché en même temps ?

Leslie : Quatre, jusqu’à présent.

La taille du sexe de vos amants vous importe-t-elle ?

Leslie : Oui, il y a une certaine exigence. Mais ce n’est certainement pas la seule question à considérer.

Le fétiche interracial est présent dans le candaulisme : préférez-vous sortir avec des hommes noirs ou n'avez aucune préférence pour ceux avec qui vous couchez ?

Leslie : La plupart du temps, j’aime vraiment les noirs, mais je ne suis pas obsédée par cela.

Femme de candauliste : « J’ai un penchant pour le gode-ceinture »

Aimez-vous flirter avec les hommes que vous rencontrez au quotidien, attirer leur attention dans la rue, bavarder avec un gars au supermarché, etc. ?

Leslie : Oui, j’aime plaire aux hommes, et particulièrement à ceux qui me croient inaccessible parce que je suis mariée.

Quels vêtements aimes-tu généralement porter pour plaire aux hommes ?

Leslie : Cela dépend de la météo. S’il fait frais, j’aime porter des pulls à col roulé qui moulent, des jeans et des bottes moulantes. S’il fait plus chaud, j’opte pour la jupe et le décolleté moulant. J'ai des tétons très pointus, et les hommes semblent aimer les contempler à travers mes hauts.

Quel est votre acte sexuel préféré ?

Leslie : Wow, c’est une question difficile. J’ai trouvé très peu de choses qui ne me plaisent pas, mais si je devais choisir un acte, je devrais dire sucer la bite, de préférence deux ou plus simultanément. Et j'adore les gorges profondes.

Avez-vous des fétiches ?

Leslie : J’ai un penchant pour le gode-ceinture. Mais c’est difficile de trouver un homme qui accepte de se faire enculer. Mon mari aime ça, mais il n’y en a pas des masses.

Trouvez-vous la plupart de vos amants et partenaires sexuels sur Internet, dans des lieux publics (bars, boites de nuit, clubs libertins) ou parmi vos connaissances ?

Leslie : Mon mari m'aide généralement à les localiser via Internet. Mais j’aime bien aussi l’imprévisible, l’imprévu. Il m’arrive donc de ramener un homme à la maison après une sortie en boîte ou dans un bar. Je ne vous dis pas le bonheur de mon mari quand j’en ramène un à l’improviste.



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Histoire cuckolding : « Me réduire au rang de
« J'avais glissé de plus en plus dans la subordination et ..

Histoire de cocufieur : Son mari était assis
Un cocufieur raconte sa première avec un couple candaulist..

Questions réponses sur le candaulisme
Femme de candauliste, Véronique a répondu avec franchise à..

Témoignage candauliste : Ma fiancée me trompe
Que diriez-vous si votre fiancée vous trompait avec une fi..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilCouple77200
picto profil
picto profilJujunicoToulon
picto profil
picto profilAJAX13200
picto profil
picto profilZenone
picto profil
picto profilSophy85
picto profil
picto profilpassion8306
picto profil
picto profilYolandi
picto profil
picto profilGigietchris
picto profil
picto profilNouvla
picto profil
picto profilEllebasi
picto profil
picto profilBukkake94450
picto profil
picto profilMosi9495
picto profil
picto profilwilaloly
picto profil
picto profilEnzobello
picto profil
picto profilelsoum
picto profil
picto profilChristelleSM
picto profil
picto profilLucyThomas
picto profil
picto profilnymphedaphnee