Connexion Inscription
Accueil Blog candauliste Devenir candauliste : « Les contours de son string n'étaient plus visibles »

Le blog de de la rencontre candauliste

illustration

Devenir candauliste : « Les contours de son string n'étaient plus visibles »

Poster un commentaire
Proposer un article

Je me rappelle d'un évènement significatif qui nous a amené à devenir candauliste. Nous étions invités à un mariage par des connaissances. Je n'avais pas besoin d'espérer qu'il se passe quelque chose puisque nous connaissions la plupart des convives. Pendant et après le dîner, nous avons parlé à différentes personnes. Nous n'étions donc pas tout le temps ensemble. Je me souviens que ma femme était fantastique ce soir-là. Son petit cul serré, qui prenait tout son sens dans sa robe moulante, et son string, qui était clairement visible, attiraient plus d'un regard. Puis la danse a commencé, ce qui ne me parle pas du tout, alors je me suis tenu au bar avec des amis et l'alcool a coulé à flot.

En cherchant à nouveau ma femme du regard, je l'ai vue avec un homme d'une quarantaine d'années sur la piste de danse. Je les observais avec intérêt, tout en essayant de ne pas trahir mon fantasme devant les gens avec qui je discutais. Environ une heure plus tard, j'ai vu qu'ils dansaient toujours. L'homme, que je ne connaissais pas, avait sa main sur le cul de ma femme et on pouvait voir qu'il suivait les contours de son string avec ses doigts. À ce moment-là, un fort sentiment de jalousie est apparu, mais je ne voulais pas faire de scène. Alors je l'ai laissée danser sans rien dire. Au bout d'un moment, j'ai dû aller aux toilettes et j'ai remarqué que l'homme en question se tenait au comptoir et que ma femme n'était plus sur la piste de danse. Quand je suis arrivé devant les toilettes, elle est venue vers moi avec un sourire sur son visage. Elle m'a donné un rapide baiser et est retournée sur la piste de danse.


Je suis retourné au comptoir où ma femme se tenait debout en train de parler à l'homme. Nadine me tournait le dos. J'avais une vue plongeante sur ses fesses et j'ai remarqué que les contours de son string n'étaient plus visibles. Ça ne pouvait pas être vrai : elle avait enlevé son string ! Que devais-je faire ? Interrompre la conversation et lui demander ? Discrètement je me suis approché d'elle et j'ai attrapé son cul pour voir si je me trompais. Mon doux soupçon était confirmé. Mais ce qui m'a encore plus surpris, c'est qu'elle n'a même pas regardé autour d'elle pour voir qui lui touchait le cul.

Lorsque son partenaire de danse a quitté la pièce, elle s'est retournée et a été surprise de ma présence derrière elle. Je lui ai demandé doucement dans son oreille pourquoi elle avait enlevé le string. Elle a répondu très brièvement qu'il était complètement mouillé et que Thomas (c'était le nom de l'homme) voulait l'avoir. Je n'arrivais pas à trouver les mots à ce moment-là et elle a juste dit : « Tu as toujours voulu qu'un autre homme me baise, et aujourd'hui c'est le moment. » Je ne savais même plus quoi penser, bizarrement j'ai réalisé que c'était comme un coup de couteau dans le c?ur. Est-ce que je le voulais vraiment ? Ou devais-je tirer un trait sur mon fantasme ?

Elle s'est penchée vers moi et a seulement dit que si je voulais regarder, je devais venir directement sur le parking, mais de ne pas interférer ni de trop m'approcher. Chose dite, elle était partie. Je suis sorti sur le parking. Je pouvais la voir marcher au coin de la rue avec ce fameux Thomas. Ce n'est que sur le moment que j'ai réalisé que ma bite était plus dure que jamais. Alors que j'arrivais au coin de la rue, je les ai vus tous les deux, lui appuyé contre une voiture et elle devant, suçant sa bite (Elle ne m'avait jamais sucé en public). Je me suis arrêté et j'ai regardé ce qui se passait à distance. Puis elle s'est levée, a remonté sa jupe et il a commencé à la toucher. Il l'a penchée sur le capot et a enfoncé sa queue dans sa chatte. Elle gémissait bruyamment. Je n'en croyais pas mes yeux. Il a fallu un certain temps avant qu'elle ne jouisse et ne s'avachisse sur le capot. Nadine voulait se retourner, mais il ne lui en a pas laissé l'occasion et le gland était déjà là, à l'orée de ses fesses. Il lui laissa un peu de temps et poussa lentement mais fermement sa queue jusqu'à ce que ça s'arrête. Elle l'a laissé faire jusqu'à ce qu'il éjacule dans son cul. Puis il est parti en lui glissant quelque chose dans la main. Quand il fut parti, je suis allé voir ma femme qui tremblait toujours de tout son corps, et je lui ai demandé si elle voulait rester ou si nous devions rentrer à la maison. J'ai ajouté que j'avais tout vu. Nous sommes rentrés chez nous où nous avons reparlé de ce qui s'était passé. Nous étions tous les deux étonnés d'avoir pris autant de plaisir.

8 commentaires

Hbi600
Le 11 fevrier
Hum un régale :) mme est rentré le cul remplie hum
Répondre
vince2340
Le 11 fevrier
Superbe!
Répondre
Coquin6215
Le 11 fevrier
Très bon c'est réel ?
Répondre
Misscoquine59
Le 11 fevrier
très beau récit ;) un régal
Répondre
patr38
Le 12 fevrier
c étais vraiment un très beau récit qui a assouvi votre fantasme,qui n en était sans doute pas un ! bravo pour votre sang froid ! terrible excitation pour vous deux ! Magnifique.Pour le cul de ta femme, il est top ! ! Merci
Répondre
Vanguarde01
Le 12 fevrier
Superbe récit très bien écrit ! Je m'imaginais à la place de Thomas pendant que vous nous regardiez ! Hyper bandant ! Que lui a t-il glisser dans la main après avoir rempli le cul de ta femme ?
Répondre
candolls
Le 12 fevrier
Très excitant ce récit
Répondre
petithom
Le 15 fevrier
quelle chance vous avez
Répondre

Poster un commentaire

OK
VIVEZ La rencontre
Candauliste
profil
profil
profil
profil
Plus de 30 000
CONNECTÉS
PAR JOUR !
profil
profil
profil
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.